Efficacité virologique importante du lénacapavir en injectable tous les 6 mois, chez des patients très largement prétraités et infectés par des virus multirésistants

Le lénacapavir (GS-6207 ou LEN) est le premier inhibiteur de capside du VIH-1 agissant à plusieurs étapes du cycle de la réplication virale, développé en long acting. Une seule injection de LEN permet de maintenir des concentrations optimales pendant 26 semaines et, par conséquent, de l’administrer tous les 6 mois.

Études GEMINI-1 & 2 : résultats à 3 ans – analyses de sous-groupes

Les essais GEMINI-1 et 2 ont démontré la non-infériorité à S48 de la bithérapie dolutégravir/lamivudine (DTG/3TC) en initiation chez le patient naïf, y compris chez des patients ayant des charges virales plasmatiques (CV) > 100 000 copies/mL. Cette non-infériorité a été maintenue jusqu’à S96. Les résultats à 3 ans (S144) avaient été présentés à Glasgow fin 2020.

L’essai de phase IIA concernant l’inhibiteur de maturation GSK3640254 montre une relation dose/réponse avec une efficacité maximale aux doses de 140 mg et 200 mg en une fois par jour

GSK3640254 (GSK’254) est un nouvel inhibiteur de maturation du VIH-1 de nouvelle génération avec un profil pharmacocinétique favorable. Le mécanisme d’action proposé est l’inhibition de dernier clivage entre la p24 et SP1, entraînant la formation de virus immatures, non infectieux.

Autorisation de mise sur le marché en Europe de Rukobia® (fostemsavir)

ViiV Healthcare receives Marketing Authorisation for Rukobia® (fostemsavir), a first-in-class attachmentinhibitor in combination with other antiretrovirals for the treatment of adults with multi drug-resistant HIV. Fostemsavir addresses a critical need in HIV care for those with little to no treatment options left who are at risk of further disease progression, or complications from HIV.

Covid-19: En Afrique de l’Ouest, le vaccin n’est pas le nouveau «magic bullet»

Alice Desclaux, médecin anthropologue, analyse, pour Vih.org, la perception de l’hydroxychloroquine et celle du vaccin contre le Covid-19 dans quatre pays d’Afrique Francophone. Enthousiasme pour la première, méfiance envers le second, comment expliquer ces représentations dans le contexte actuel de mondialisation de l’information?

ViiV Healthcare annonce des données démontrant l’intérêt de Dovato comme option de traitement pour une initiation rapide après le diagnostic chez les adultes vivant avec le VIH-1

Londres, 20 août 2020 – Les données à la semaine 24 dans le mono bras de l’étude clinique STAT (Single Arm Study in Test and Treat) montrent l’intérêt de Dovato ((dolutégravir / lamivudine) dans un modèle de test et de traitement rapide (Test and Treat) dans la prise en charge des adultes vivant avec le VIH-1, ainsi que l’évaluation de l’efficacité et de la tolérance de ce schéma thérapeutique.

Un cas supposé de rémission présenté à AIDS 2020

Après les patients de Berlin et de Londres, le patient de São Paulo ? Un homme vivant avec le VIH depuis 2012 semble montrer des signes de guérison fonctionnelle après 15 mois de pause thérapeutique dans son traitement antirétroviral. Même s’il est trop tôt pour le dire, ce cas attire l’attention des spécialistes car c’est la première fois que la rémission est envisagée, à défaut d’être confirmée, sans s’accompagner d’une greffe de cellules souches.