Covid-19 : les personnes vivant avec le VIH immunodéprimées, oubliées de la priorisation de la vaccination

Alors que la campagne de vaccination en France peine à trouver son rythme de croisière et que la colère gronde, les personnes vivant avec le VIH, et particulièrement les immunodéprimées, ne sont pas considérées «à très haut risque face au Covid-19». Aucune donnée solide ne permet pourtant de l’affirmer, au contraire.

Le vaccin contre le VHB et les épisodes démyélinisants du système nerveux central : ce que nous disent les études

Bien que la dernière étude cas-témoin issue de la cohorte Kidsep (enfants atteints de sclérose en plaques) rapporte des résultats rassurants sur l’innocuité du vaccin contre le virus de l’hépatite B (VHB), certains médias l’ont utilisée pour alimenter la polémique sur le lien entre vaccination anti-VHB et développement d’affections démyélinisantes (qui détruisent la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses) comme la sclérose en plaques et le syndrome de Guillain-Barré. On retrouve des traces de cette polémique déjà ancienne dans tous les programmes de vaccination en France, mais particulièrement dans la très singulière couverture vaccinale contre le VHB en France.

Vaccin contre la grippe A (H1N1) et crises sanitaires : les Français sont-ils irresponsables?

Face à l’épidémie de grippe A, les Français ont bénéficié d’un double privilège : stock suffisant de vaccins et expansion des cas tardive. Ils ont pourtant hésité à se faire vacciner. Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène, nous éclairant au passage sur la réalité d’une grande crise sanitaire.