PrEP : anneau vaginal mensuel ou pilule quotidienne pour les jeunes femmes africaines ?

Dans les contextes d’épidémies VIH en Afrique australe, quels sont les outils de prévention les plus adaptés et acceptables, notamment pour les jeunes femmes ? Une étude menée en Afrique du Sud, en Ouganda et au Zimbabwe apporte quelques réponses. Note de lecture de Mélanie Plazy, chercheuse à l’université de Bordeaux, spécialisée en épidémiologie et santé publique internationale.

L’objectif 2030 d’élimination de l’infection chez les HSH en Angleterre ne sera pas atteint

Une étude publiée dans le Lancet évalue l’effet de la prévention combinée dans la réduction de l’incidence du VIH observée au Royaume-Uni parmi les HSH. Mais la modélisation alerte : il est peu probable d’atteindre l’objectif de moins de 50 infections par le VIH par an d’ici à 2030. Il sera important de réduire les coûts du dépistage et de la PrEP pour que leur expansion continue reste coût-efficace.

Nouvelles infections par le VIH : en baisse de 10 à 20 % seulement, en 10 ans

Selon les chiffres présentés par Santé publique France à l’occasion du 1ᵉʳ décembre, entre 4 200 et 5 700 personnes ont découvert leur séropositivité VIH en 2022, ce qui, «dans un contexte d’augmentation du volume de dépistage, est encourageant quant à la dynamique de l’épidémie», indique l’institution.

Campagne du 1er décembre à Paris : « la vie prend le dessus sur le VIH »

La ville de Paris est engagée dans une stratégie 0 contamination à l’horizon 2030, et soutient Vers paris sans sida pour atteindre cet objectif depuis 2016. À l’approche du 1er décembre, l’association a présenté une campagne de communication pour valoriser les nouveaux outils (dépistage, TasP, PrEP) et de dépoussiérer les clichés sur le VIH.