Remous autour de la «naloxone par voie nasale» au colloque ATHS de Biarritz

Qu’est-ce qui coince avec la naloxone ? Cet antagoniste aux opiacés permet de sauver des personnes qui font une overdose et commence à montrer son intérêt aux États-Unis dans le contexte de la crise des opioïdes, comme l’a montré Sandra Comer (Columbia University, New York)à Biarritz. En France, une stratégie de prévention des surdoses d’opioïdes a été présentée fin juillet par leministère de la Santé, qui décline 5 objectifs et 18 actions, pour notamment « assurer une diffusion large de la naloxone prête à l’emploi ». Sur le terrain, comme l’a montré un atelier du colloque ATHS, ça patine.

La CND à Vienne: une valse à mille temps?

En mars dernier, s’est tenue à Vienne la 62e session de la Commission on Narcotic Drugs (CND) de l’ONU. Énième symposium d’une bureaucratie onusienne qui tourne à vide ou véritable arène décisionnelle qui pourrait prendre le grand tournant tant espéré des partisans de la légalisation et de la réduction des risques ? Avant de trancher, retraçons ici l’histoire de ce système qui borne depuis plusieurs décennies tout débat national sur la question des drogues et invite de nombreuses délégations nationales à venir pratiquer une curieuse valse de Vienne à chaque printemps.

Cannabis : vers l’ère industrielle

La légalisation du cannabis à usage récréatif et médical dans un nombre croissant d’États à travers le monde suscite l’intérêt marqué d’acteurs issus du monde des affaires, attirés par un marché jugé prometteur. De la contreculture des années 1960 au Nasdaq, le statut de la marijuana a radicalement changé.

«Appel des 70»: économistes, médecins et politiques appellent à la légalisation encadrée du cannabis

Le Nouvel observateur publie un « appel des 70 » pour la légalisation du cannabis le 19 juin 2019. Soixante-dix personnalités (économistes, médecins et politiques) appellent à cesser une politique répressive «coûteuse et inefficace», au profit d’une légalisation encadrée pour protéger les mineurs, la sécurité et la santé publique.

La légalisation du cannabis sous le regard des intervenants de santé

Les professionnels de la santé publique semblent un peu dépassés par la légalisation du cannabis. Pourtant, au-delà des légitimes interrogations, ils auraient des raisons de satisfaction : la consommation chez les mineurs diminue, les prix baissent, ce qui pourrait mettre un coup d’arrêt au marché noir, et s’il y une augmentation des recours aux urgences, il n’y a pas d’intoxication mortelle. Ivana Obradovic était à la 2e North American Cannabis Summit (Los Angeles, 28-30 janvier 2019) et rend compte de cette confrontation.

Usages de GBL en France: retour sur une controverse

Au printemps 2018, des cas d’intoxication au GBL, un solvant industriel transformé en GHB une fois ingéré, ont fait les gros titres de la presse. Pouvoirs publics et professionnels du milieu de la nuit redoutaient une hécatombe, qui ne s’est finalement pas produite. Après un détour par l’histoire des usages de ce produit, retour sur la mobilisation qui a accompagné cette série d’accidents.

Drogues en Afrique : comment sortir du postcolonial?

Après voir décalqué une partie de la législation française en matière de stupéfiants, de nombreux pays francophones d’Afrique de l’Ouest découvrent la réduction des risques et s’ouvrent à la réflexion d’une réforme pénale. Problème: comment ne pas répéter les mêmes erreurs et trouver un chemin qui ne soit pas dicté par des influences postcoloniales?