Chiffres du VIH en France : L’impact de la PrEP

En 2018, pour la première fois depuis des années, la tendance est à la baisse en ce qui concerne le nombre de nouvelles contaminations, grâce au dépistage, au traitement comme prévention (Tasp) et à la diffusion de la PrEP chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes. Ces chiffres, encourageants, ne doivent cependant pas faire oublier les disparités régionales, mais aussi populationnelles, face au VIH.

Nouvelles contaminations VIH en 2017: Pourquoi les chiffres français sont-ils mauvais

Les chiffres des nouvelles contaminations pour l’année 2017 viennent d’être rendus publics par Santé publique France. Contrairement à de nombreux pays occidentaux, ils ne sont pas encourageants: Aucune baisse du nombre de découvertes de séropositivité n’est à célébrer. Comment expliquer cette spécificité française, à l’heure de la Prep?

Stabilité des chiffres 2017 du VIH en France

Très attendus, les derniers chiffres du VIH produits par les équipes de Santé publique France et présentés officiellement aux Journées Thématiques 2019 de la SFLS, ne seront pas encore cette année une bonne surprise. En 2017, environ 6 400 personnes ont découvert leur séropositivité. Un chiffre stable depuis plusieurs années.