Les derniers réservoirs du virus de l’hépatite C, où sont les patients aujourd’hui ?

Le virus de l’hépatite C (VHC) évolue en silence, bien souvent sans symptômes visibles. Alors pour l’éliminer, il est indispensable de le chercher là où il se cache. Certaines populations sont particulièrement exposées, comme les usagers de drogues, les détenus ou encore les patients hospitalisés en psychiatrie.

CROI cuvée 2022 : derrière le virtuel il y a plus grave, l’invisibilité

C’est vrai que toute CROI draine son lot de bonnes nouvelles que l’on peut rapporter à la consultation. Et en cette période doublement pandémique les bonnes nouvelles sont encore plus précieuses. Le paysage mondial VIH n’est pourtant pas encore totalement apaisé.