Le Fonds mondial fait le plein

Objectif atteint : le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme a obtenu pour 14,02 milliards de dollars de promesses, à l’issue de la 6e conférence de restitution qui s’est déroulée à Lyon, les 9 et 10 octobre. Quatorze milliards de dollars étaient nécessaires selon les estimations du Fonds mondial pour assurer ses programmes les trois prochaines années et maintenir la progression des épidémies.

Les antirétroviraux boostent les génériques en France

L’histoire de la lutte contre le VIH/sida, en plus de 35 années, a permis de réécrire tout un pan de la médecine, de la recherche clinique, de l’éthique médicale, des soins palliatifs, de l’annonce des maladies chroniques ou mortelles, de la biologie moléculaire, de la santé sexuelle, de la relation soignants/soignés, etc. Il est possible que dans un même mouvement, la lutte contre le sida modifie en profondeur l’image des génériques qu’ont prescripteurs et patients.

Un investissement fort du leader mondial des médicaments génériques

Paris, le 14/06/2018 – Accès aux soins et innovation pour tous. A l’occasion des 19èmes Journées Nationales d’Infectiologie qui ont débuté mercredi 13 juin, TevaSanté rappelle son implication dans la lutte contre le VIH à travers la mise à disposition d’une offre large de médicaments génériques. Teva entend ainsi permettre l’accès aux soins pour tous, rendre les innovations possibles dans le cadre d’un système de santé contraint.

Session plénière: Briser les barrières et construire des ponts entre nos réponses vers la santé universelle

La session plénière du jeudi 26 juillet souligne une fois de plus que l’épidémie est loin d’être contenue. Des territoires, des populations entières sont surexposées au VIH, entretenant des micro-épidémies, et le besoin d’engagement est plus fort que jamais. 

Session plénière: Mettre fin aux inégalités dans la réponse au VIH

La session plénière du mardi 24 juillet était consacrée, dans une approche micro-épidémiologique, à partager des chiffres concernant certaines minorités exposées au VIH, comme les usagers de drogues, les travailleuses du sexe et les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH), et s’est attelé à décrire l’impact dramatique de la criminalisation de la transmission au Etats-Unis. 

«Pourquoi je n’irai pas à Amsterdam»

La conférence mondiale s’ouvre ce lundi 23 juillet à 19h à Amsterdam, et se tiendra jusqu’à vendredi 27 juillet. Et si 15 000 participantes et participants sont attendus, ce n’est pas encore l’affluence des grands jours. Dans la communauté VIH/sida française en tout cas, beaucoup ont renoncé à se rendre à la conférence, soit pour des raisons pratiques, soit parce qu’ils interrogent la pertinence de ce grand rassemblement. 

Préchauffe(s) à Amsterdam

Les pré-conférences de l’Aids 2018 d’Amsterdam sont une véritable rampe de lancement à la conférence, qui débute aujourd’hui lundi. Le week-end dernier, les premiers activistes et chercheurs-euses réunis aux Pays-Bas ont démarré les travaux qui vont durer jusqu’à vendredi. Ces prémices, sur des sujets très larges, ont déjà été fructueuses et riches en moments forts.

Coraline Delebarre: «Les femmes ayant des rapports avec d’autres femmes ne sont pas plus limitées ou moins sexualisées que les autres femmes»

A l’occasion de l’AFRAVIH 2018 à Bordeaux, la psychologue sexologue Coraline Delebarre a présenté les résultats de son enquête SexoFSF sur la sexualité des femmes qui ont des rapports sexuels avec d’autres femmes (FSF), qui vont à l’encontre des préjugés souvent répétés.