La Prep ou prophylaxie pré-exposition

Actuellement, l’efficacité de la Prep a été évaluée en utilisant le ténofovir (TDF), une molécule déjà approuvée dans le traitement du VIH. Elle a été testée, seule ou en association avec l’emtricitabine (FTC), qui a elle aussi déjà fait ses preuves dans les trithérapies. Les deux médicaments sont combinés dans une seule pilule, le Truvada® (ou ses équivalents génériques). Cette combinaison de deux principes actifs a été choisie parce qu’ils sont à prendre une seule fois par jour, qu’ils demeurent dans le sang pendant une longue période, ont peu d’effets secondaires et présentent très peu de résistance aux traitements.

La PreP vient renforcer (et non remplacer) l’arsenal de la prévention combinée qui associe le préservatif, le dépistage répété, le diagnostic rapide après la contamination et l’effet préventif du traitement des personnes séropositives. Ces moyens combinés devraient permettre de réduire les risques de transmission du VIH dans les différents groupes de la population.

A la différence du préservatif auquel sont reprochés d’être un obstacle à l’intimité et au plaisir sexuel, voire des difficultés pratiques d’utilisation, la PreP dissocie la protection de l’acte sexuel et de ce fait peut répondre aux besoins de beaucoup de personnes.

Les études qui vont accompagner la mise à disposition de la PreP permettront de savoir quelles personnes intéressées, si elles parviennent à respecter rigoureusement la prescription, et si le niveau très élevé de protection observé dans les essais est atteint lorsque la prophylaxie par le Truvada® est utilisée dans la vraie vie.

at Praesent sit felis elit. elit. ultricies nec eleifend dolor