PrEP : PREVENIR confirme la très grande efficacité de la prise à la demande

Si le 100% de protection n’existe pas en recherche et en prévention, les excellents résultats de l’étude Prévenir s’en rapprochent pourtant. Présentés à la CROI 2021 par le Pr Jean-Michel Molina, principal investigateur de l’étude, les chiffres confortent la très grande efficacité de la PrEP intermittente: après trois ans et 3 000 personnes très exposées au VIH suivies, seules six infections à VIH sont à déplorer, et toutes sont dues à une mauvaise observance du traitement.

Études Prévenir et EPIC: L’impact persistant de la Prep

Les résultats de l’étude EPIC, en Australie, et de l’étude Prévenir, en France, ont été présentés à Mexico, à l’occasion de l’IAS 2019. Ils confirment l’impact persistant de la Prep sur la réduction du nombre de cas de transmission du VIH, et sa haute efficacité, que ce soit dans sa forme continue ou à la demande.