Ipergay, premier essai de Prep «à la demande» chez les gays

Retour sur l’essai ANRS Ipergay (Intervention Préventive de l’Exposition aux Risques avec et pour les Gays), dont le but était de démontrer que la prophylaxie pré-exposition (Prep), dans un cadre de prévention combinée, peut permettre de réduire le risque d’infection par le VIH. Cet essai se distinguait par une offre «à la demande», uniquement au moment de l’exposition aux risques. Les derniers résultats montrent une réduction du risque de 86%. 

Efficacité de la PREP par TDF-FTC à la demande en cas de rapports sexuels peu (moins ?) fréquents

Lors de la phase randomisée de l’étude IPERGAY, la prise médiane de comprimés par les participants était de 15 cp/mois pour une médiane de 10 rapports sexuels par mois. L’objectif d’une sous étude était d’évaluer l’efficacité de la PrEP en cas de rapports sexuels moins fréquents et une prise moindre de TDF-FTC.

Prep : Les résultats d’IPERGAY publiés dans le New England Journal of Medicine

Les résultats publiés aujourd’hui en ligne dans le New England Journal of Medicine à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le sida, par le Professeur Jean Michel Molina, de l’Hôpital Saint-Louis (AP-HP, Paris) et de l’Université de Paris Diderot, et par l’équipe ANRS IPERGAY, soulignent le très haut niveau d’efficacité d’une stratégie de prévention du VIH (PrEP) chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes très exposés au risque de cette infection (HSH). Pris au moment des périodes d’activité sexuelle, ce traitement diminue de 86 % le risque d’être infecté par le VIH.