21.04.15

Les chiffres de l’affection de longue durée (ALD) pour le VIH soulignent nettement l’existence de deux épidémies concentrées et différentes en Île-de-France. Une parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH) et l’autre parmi les personnes originaires de zones à forte endémie.

Par Charles Roncier, vih.org
24.04.15

La guerre à la drogue est un slogan qui cache une profonde modification du principe originel de prohibition pour «faire de la politique avec d’autres moyens». Pour Fabrice Olivet d’ASUD, à qui nous ouvrons nos colonnes, cette guerre a été conçue et perpétrée pour cibler certaines catégories de population. La guerre à la drogue serait aussi une guerre sociale, une guerre culturelle, une guerre raciale.

Par Fabrice Olivet, ASUD
09.04.15

Premières marchandises qui ont circulé à travers le monde, les drogues psychotropes ont été aussi les premières à faire l’objet de traités internationaux. Pourtant, lorsqu’en 1909 et 1912 ces traités sur l’opium ont été signés, les pays signataires acceptent tout au plus de réguler ce commerce fort lucratif. Pourquoi cette politique internationale a-t-elle abouti à la prohibition? Comment a-t-elle été mise en place, qu’est-ce qui justifie la sélection des substances prohibées? Et comment a-t-elle abouti à la fin des années soixante à une guerre internationale qui va progressivement gagner tous les continents?

03.04.15

Le Conseil national du sida (CNS) a rendu public mercredi 1er avril un Avis suivi de recommandations sur la pénalisation de la transmission sexuelle du VIH en France. Adopté le 19 février dernier, cet avis propose une évaluation des questions juridiques, éthiques, sociétales et sanitaires soulevées par les poursuites pénales intentées en France pour des faits de transmission ou d’exposition au risque de transmission du VIH par voie sexuelle, alors qu'une jurisprudence relativement stable s'est installée. 

Par Charles Roncier, vih.org

A LIRE SUR LE WEB

Carnets

10.03.15

Il s'agit du premier traitement à base de TAF ayant démontré sa non-infériorité en termes d’efficacité ainsi qu’une amélioration des paramètres rénaux et osseux versus Stribild.

Par gilead, Laboratoire Gilead Sciences

Prévention

31.03.15

Des résultats décevants ont été présentés à la CROI sur l’étude FACTS 001. Elle n’a pas réussi à empêcher le VIH parmi un groupe de 2029 femmes âgées de 18 à 30 ans qui utilisaient un gel microbicide à base de ténofovir avant et après les rapports sexuels en Afrique du Sud. Le taux d’infection au VIH, environ 4% par an, a été le même chez les femmes qui prenaient le gel que chez les femmes qui prenaient un placebo .

Par Aidsmap
13.03.15

La sous-représentation des adolescentes dans les essais cliniques sur le VIH peut les empêcher d'accéder aux futures technologies de prévention. La violence domestique, définie de manière générale comme les actes de violence perpétrés par des partenaires intimes et/ou des membres de la famille, peut influer sur la participation aux essais.

05.03.15

Les résultats des essais Proud et Ipergay montrent que la Prep a une efficacité théorique très similaire à celle du préservatif (proche de 90%). Son efficacité réelle dépend comme pour le préservatif de son utilisation au bon moment. Il est alors inentendable de dire ça marche mais utilisez quand même des préservatifs. Il faut aller plus loin et tenir un discours compréhensible et utile en utilisant la notion de double protection.

26.02.15

Une session de la CROI s’est intéressée aujourd’hui au serosorting – faire intervenir dans le choix d’un partenaire sexuel à la fois le statut sérologique de ce dernier, et le sien propre. Malheureusement, sans aborder vraiment les motivations des partenaires ou l'efficacité possible de ces pratiques. 

Traitements

10.03.15

Il s'agit du premier traitement à base de TAF ayant démontré sa non-infériorité en termes d’efficacité ainsi qu’une amélioration des paramètres rénaux et osseux versus Stribild.

Par gilead, Laboratoire Gilead Sciences
06.03.15

Le fumarate de ténofovir alafenamide (TAF), une nouvelle formulation qui a une concentration sanguine moins élevée mais qui atteint un taux beaucoup plus élevé dans les cellules, est aussi efficace que la version actuellement disponible, le fumarate de ténofovir disoproxil (TDF). De plus, il a moins d’effets néfastes sur les reins et les os par rapport au TDF.

02.03.15

L'«éradication» de l’infection chez le patient de Berlin a poussé d’autres équipes à tenter de reproduire le résultat, sans grand succès pour l'instant.

27.02.15

Selon les résultats définitifs de l'essai ANRS Temprano, le traitement antirétroviral précoce et la mise sous traitement préventif contre la tuberculose réduisent drastiquement les risques de morbidités chez les personnes vivant avec le VIH et devrait être recommandée comme une procédure standard de prise en charge.

Vivre avec le VIH

03.04.15

Le Conseil national du sida (CNS) a rendu public mercredi 1er avril un Avis suivi de recommandations sur la pénalisation de la transmission sexuelle du VIH en France. Adopté le 19 février dernier, cet avis propose une évaluation des questions juridiques, éthiques, sociétales et sanitaires soulevées par les poursuites pénales intentées en France pour des faits de transmission ou d’exposition au risque de transmission du VIH par voie sexuelle, alors qu'une jurisprudence relativement stable s'est installée. 

Par Charles Roncier, vih.org
10.03.15

La maladie de Nicolas Favre ou lymphogranulomatose vénérienne (LGV) était considérée encore récemment comme une infection sexuellement transmissible survenant principalement en milieu tropical. Le centre de santé sexuel parisien Le 190 a rapporté plusieurs cas dans un poster présenté aux journées de la SFLS 2014.

03.03.15

L’arrêt du tabac est d’autant plus nécessaire pour les personnes vivant avec le VIH qu’ils ont un risque accru de développer des maladies cardiovasculaires et des cancers. Indiqué dans l’aide au sevrage tabagique, la varénicline (Champix®) est un traitement tout aussi efficace chez les personnes infectées par le VIH que dans la population générale, selon l’étude multicentrique française ANRS 144 Inter-ACTIV, dirigée par le Pr Patrick Mercié (Hôpital Saint-André, CHU de Bordeaux). Les résultats ont été présentés à l’oral lors de la 22ème Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes (CROI 2015), qui s'est déroulé à Seattle (Etats-Unis).

25.02.15

Cet essai de phase II, initié en 2011 chez des adolescents vise à évaluer l’intérêt d’un traitement ( EFV + 2 INTI ) discontinu (5/7 jours) par comparaison à ce même traitement en continu sur le maintien de l’indétectabilité du VIH . Cette étude avait pour ambition d’optimiser le bénéfice d’un ART tout en minimisant  sa toxicité à long terme. Pour cela, il faut à la fois prévenir la résistance et maintenir les options futures. Cela est particulièrement important chez les adolescents destinés à être traités leur vie durant.

Épidémiologie

21.04.15

Les chiffres de l’affection de longue durée (ALD) pour le VIH soulignent nettement l’existence de deux épidémies concentrées et différentes en Île-de-France. Une parmi les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH) et l’autre parmi les personnes originaires de zones à forte endémie.

Par Charles Roncier, vih.org
01.12.14

L'incidence de l'infection à VIH est le nombre de personnes nouvellement contaminées une année donnée, qu’elles aient été diagnostiquées ou non. Elle était estimée à 7000 personnes en 2008, et 48% contaminations avaient eu lieu parmi les HSH , avec plus de 3000 personnes concernées. Un chiffre qui serait en augmentation ces dernières années.

01.12.14

En 2013, 6200 personnes ont découvert leur séropositivité en France. Comme les années précédentes, ce nombre est plutôt stable, mais dans un contexte d’augmentation, encore une fois, chez les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes ( HSH ), qui représentent 43% des découvertes.

28.11.14

A l’occasion de la sortie du livre «Connaissances, attitudes, croyances et comportements ( KABP ) face au VIH / sida et à d’autres risques sexuels aux Antilles et en Guyane» et de la tenue pour la première fois d’un atelier de recherches sur le VIH et les hépatites en Guyane, l’ANRS consacre sur son site Internet un dossier spécial à l’épidémie du VIH en Guyane

24.04.15

Des données appuient les essais en cours évaluant un protocole de traitement raccourci.

05.02.15

Les femmes enceintes vivant avec le virus de l'hépatite C (VHC) présentent un risque de près de 6% de transmettre le virus à leur enfant. Ce risque est  doublé si elles sont co-infectés par le VIH .

12.01.15

Depuis 2013, de nouvelles molécules ont reçu une autorisation de mise sur le marché dans le traitement de l’hépatite C, et à la fois leur prix et les typologies des patients à traiter ont été au cœur des débats. Mais l’amélioration obtenue permet de nuancer et relativiser leur poids financier grâce à un impact positif pour les patients.

Systèmes de santé

03.04.15

Le Conseil national du sida (CNS) a rendu public mercredi 1er avril un Avis suivi de recommandations sur la pénalisation de la transmission sexuelle du VIH en France. Adopté le 19 février dernier, cet avis propose une évaluation des questions juridiques, éthiques, sociétales et sanitaires soulevées par les poursuites pénales intentées en France pour des faits de transmission ou d’exposition au risque de transmission du VIH par voie sexuelle, alors qu'une jurisprudence relativement stable s'est installée. 

Par Charles Roncier, vih.org
10.03.15

La maladie de Nicolas Favre ou lymphogranulomatose vénérienne (LGV) était considérée encore récemment comme une infection sexuellement transmissible survenant principalement en milieu tropical. Le centre de santé sexuel parisien Le 190 a rapporté plusieurs cas dans un poster présenté aux journées de la SFLS 2014.

27.02.15

La CROI se termine toujours sur un bilan. Pour certains, ce ne sont simplement que quatre jours de perdus pour comprendre les règles sociales US (tips, regards, ascenseur , séduction, fine…), pour quelques uns ce n’est que regrets de tous les abstracts qu’on aurait pu soumettre, pour d’autres enfin c’est la conscience qu’il n’y a vraiment plus rien à acheter chez Banana Republic ou chez Abercrombie & Fitch, qui nous sauva du ridicule en rentrant.

26.02.15

La CROI est aussi l’occasion de dresser le constat des expériences qui marchent et des programmes qui font reculer l’incidence et la morbidité. Mais aussi de déterminer ceux et celles qui restent sur le carreau du test and treat.

Drogues et RDR

24.04.15

La guerre à la drogue est un slogan qui cache une profonde modification du principe originel de prohibition pour «faire de la politique avec d’autres moyens». Pour Fabrice Olivet d’ASUD, à qui nous ouvrons nos colonnes, cette guerre a été conçue et perpétrée pour cibler certaines catégories de population. La guerre à la drogue serait aussi une guerre sociale, une guerre culturelle, une guerre raciale.

Par Fabrice Olivet, ASUD
13.04.15

Notre système de gestion de la toxicomanie est la résultante de la loi de 1970. Cette loi relative aux mesures sanitaires de lutte contre la toxicomanie et la répression du trafic de l’usage illicite des substances vénéneuses a pour principe de considérer l’usager de drogues comme un individu malade et délinquant. On perçoit dès lors toute l’ambiguïté qui réside entre une approche de santé publique et une approche pénale, en effet, quel rôle doit jouer un soignant face à un délinquant et quel rôle doit jouer le policier face à un malade? Quelle est la pertinence d’une politique qui consiste à vouloir soigner de force ou emprisonner un malade?

09.04.15

Premières marchandises qui ont circulé à travers le monde, les drogues psychotropes ont été aussi les premières à faire l’objet de traités internationaux. Pourtant, lorsqu’en 1909 et 1912 ces traités sur l’opium ont été signés, les pays signataires acceptent tout au plus de réguler ce commerce fort lucratif. Pourquoi cette politique internationale a-t-elle abouti à la prohibition? Comment a-t-elle été mise en place, qu’est-ce qui justifie la sélection des substances prohibées? Et comment a-t-elle abouti à la fin des années soixante à une guerre internationale qui va progressivement gagner tous les continents?

08.04.15

Ce ne sont pas moins de cinq Nobel d’économie, accompagnés d’anciens hauts fonctionnaires internationaux, d’anciens présidents ou ministres de pays tels que le Royaume-Uni, la Pologne ou le Guatemala, et des professeurs de prestigieuses universités anglaises et américaines qui soutiennent un rapport de la London School of Economics publié en mai 2014 et intitulé «Mettre fin à la guerre à la drogue». Les auteurs de ce rapport, pour la plupart américains, sont des experts reconnus dans le champ des drogues et des conduites addictives, et tout particulièrement dans l’évaluation des politiques publiques dédiées.