15.02.17

La Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes, la CROI, a choisi Seattle pour son édition 2017, du 13 au 16 février. Gilles Pialoux, rédacteur en chef de Vih.org, est sur place, avec l'équipe du e-journal d’Edimark

21.02.17

L’anti-rétroviral utilisé en Prep pourra dès le mois de mars 2017 être prescrit dans cette indication dans le cadre de l’extension de son autorisation européenne de mise sur le marché ( AMM ). Jusqu’à présent, le Truvada® pouvait être utilisé en France dans le cadre de la Prophylaxie pré-exposition grâce à une recommandation temporaire d’utilisation ( RTU ).

Par Charles Roncier, vih.org
13.01.17

Alors qu’en France, les premiers résultats de la prophylaxie pré-exposition ( Prep ) sur la courbe des contaminations par le VIH sont encore attendus, des cliniques anglaises annoncent une chute de 40% à 50% des nouveaux diagnostics en un an. Grâce à la prévention biomédicale, mais pas seulement.

Par Charles Roncier, vih.org
24.11.16

S'il est encore difficile de savoir exactement à quoi s'attendre avec le nouveau président des Etats-Unis, les associations et les personnes impliquées dans la riposte face au VIH se préparent à des moments difficiles. 

24.11.15

La Prep (prophylaxie pré-exposition) est un traitement préventif qui consiste en la prise de Truvada®, médicament contre le VIH, pour empêcher la contamination par le virus. Après la démonstration de son efficacité dans les essais thérapeutiques, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les experts français ont recommandé la Prep pour des personnes très exposées au VIH et qui ne veulent pas ou ne peuvent pas se protéger en utilisant des préservatifs. Aujourd'hui, la Prep est prise en charge à 100% en France, une première mondiale.

A LIRE SUR LE WEB

Carnets

31.01.17

Aujourd’hui, le paradigme de la prise en charge du VIH a changé. L’amélioration des traitements permet de prolonger la durée de vie des personnes vivant avec le VIH. La question de la qualité de vie des patients est devenue centrale dans le processus d’innovation. Gilead Sciences, engagé depuis 25 ans dans le développement de traitements innovants pour lutter contre le VIH, se réjouit de pouvoir aujourd’hui mettre à disposition des professionnels de santé sa toute dernière génération de trithérapie à base ténofovir alafénamide [TAF].

Par gilead, Laboratoire Gilead Sciences
14.12.16

Zepatier® (grazoprevir/elbasvir), antiviral d’action direct, est désormais disponible, dans le traitement du VHC adulte de génotype 1 et 4, au prix commercial de 28 732 euros pour une cure de 3 mois, soit près de 40% moins cher que le traitement le plus utilisé actuellement.

Par MSD
01.12.16

Pour l’Organisation mondiale de la Santé, les autotests de dépistage du VIH et la notification des partenaires sont essentiels pour améliorer l’accès au diagnostic du VIH. Elle publie ce mardi 29 novembre 2016 ses nouvelles directives sur ces deux priorités. Ces deux outils permettraient d’atteindre les personnes infectées par le VIH mais non encore diagnostiquées et contribueraient ainsi à réaliser le premier objectif fixé par les Nations Unies : 90% des personnes infectées par le VIH connaissent leur statut d’ici 2020. L'ANRS en a fait une priorité de recherche.

Par ANRS, France Recherche Nord&Sud Sida-HIV Hépatites

Prévention

21.02.17

L’anti-rétroviral utilisé en Prep pourra dès le mois de mars 2017 être prescrit dans cette indication dans le cadre de l’extension de son autorisation européenne de mise sur le marché ( AMM ). Jusqu’à présent, le Truvada® pouvait être utilisé en France dans le cadre de la Prophylaxie pré-exposition grâce à une recommandation temporaire d’utilisation ( RTU ).

Par Charles Roncier, vih.org
17.02.17

"If you can make it there / you’ll make it everywhere" — Le flamboyant Dr Demetre Daskalakis est venu présenter comment une action collective peut renforcer le contrôle de l’épidémie du VIH à New-York… et pourquoi une telle réalisation est possible ailleurs.

17.02.17

Pour rappel, l’étude HPTN067/ADAPT est un essai randomisé de phase 2 évaluant la Prep de TDF/FTC en continue ou à la demande chez des femmes en Afrique du Sud et chez des HSH en Thailande et aux Etats-Unis (n=622). 

17.02.17

Pour rappel, l’essai ANRS 12249 est un essai randomisé en cluster comparant l’impact sur l’incidence du VIH de l’initiation systématique versus l’initiation selon les critères de l’OMS du traitement ARV dans une communauté rurale du KwaZulu Natal (Afrique du sud). Les premiers résultats ont montré un faible taux d’accès au soin après le diagnostic et donc de mise au traitement avec une absence de différence sur l’incidence du VIH entre les 2 stratégies.

Traitements

17.02.17

Cette dernière journée de la XXIVème CROI, sise dans la ville Émeraude de l’Etat de Washington, qui a vu naître Bill Gates, Jimmy Hendrix, Kurt Cobain (Nirvana) et la légalisation du cannabis, a commencé par une bien curieuse information. Une nouvelle distillée avec effroi par les chaines américaines : la mesure qui empêchait les personnes atteintes d'une pathologie mentale d'acquérir une arme à feu, qui faisait partie d'une série de décrets promulgués par Barack Obama en janvier 2016 a été abrogée il y quelques jours par le Sénat à majorité républicaine. Fort heureusement, on part demain.

Par Gilles Pialoux, vih.org
17.02.17

L’utilisation d’un anneau vaginal contenant de la dapivirine (INNTI) s’est montré être une attitude efficace et bien tolérée dans la prévention de la contamination de femmes africaines par le VIH .

17.02.17

Dans la stratégie de «shock and kill», la romidepsine, puissant inhibiteur des histones deacetylase (HDACi), permet de stimuler la transcription virale dans les cellules latentes infectées en vue de l’élimination virale. 

17.02.17

Pour rappel, l’essai ANRS 12249 est un essai randomisé en cluster comparant l’impact sur l’incidence du VIH de l’initiation systématique versus l’initiation selon les critères de l’OMS du traitement ARV dans une communauté rurale du KwaZulu Natal (Afrique du sud). Les premiers résultats ont montré un faible taux d’accès au soin après le diagnostic et donc de mise au traitement avec une absence de différence sur l’incidence du VIH entre les 2 stratégies.

Vivre avec le VIH

17.02.17

La maladie des petits vaisseaux cérébraux est une affection fréquente et une cause importante d’accidents vasculaires cérébraux, de troubles cognitifs. Dans la population générale, cette maladie est corrélée avec l’âge et les risques cardiovasculaires.

Par Laurence Morand-Joubert, Hôpital Saint-Antoine (Paris)
15.09.16

Le ministère de la santé publique de San Francisco a publié le 1er septembre son rapport épidémiologique annuel 2015 pour le VIH / sida . Un rapport attendu, tant la ville américaine fait figure de modèle, et qui montre que le nombre d'infections par le VIH nouvellement diagnostiquées a continué de baisser, que les gens vivant avec le VIH ont plus rapidement accès aux soins et parviennent à une suppression de la charge virale plus tôt. Mais des disparités importantes demeurent, qui concernent en particulier les hommes et les femmes afro-américaines, qui ne profitent pas autant de ses progrès que la population de la ville dans son ensemble.

22.07.16

La session de communications orales libres du 20 juillet 2016, «Taking TB from Testing to Treatment» nous rappelle les avancées, mais aussi le chemin immense qu'il reste à parcourir pour dépister et traiter la tuberculose chez tout le monde, vivant avec le VIH ou non. 

21.07.16

La session de communications orales libres du 21 juillet a été l'occasion de revenir sur les résultats des études concernant la mise sous traitement des personnes vivant avec le VIH et surtout, sur les meilleurs stratégies pour contrôler leur charge virale à long terme, dont le «Test and Treat».

Épidémiologie

20.02.17

Deux médecins du Center of Disease Control (CDC) d’Atlanta, Sonia Singh (N°30) et Nicole Crepaz (N°31), ont fait le point sur l’épidémiologie actuelle du VIH aux USA chez les plus de 13 ans. Comme dans d’autres pathologies, les données présentées montrent que les fractures sanitaires au sein d’une population sont souvent des fractures sociales.

01.12.16

Uniquement entre janvier et juin 2016, un million de personnes supplémentaires ont eu accès à un traitement antirétroviral. Pourtant, les inégalités d'accès aux soins et au dépistage demeurent, et pourraient empêcher la communauté internationale d'atteindre, enfin, la fin de l'épidémie de VIH / sida .

29.11.16

En 2015, le nombre d'infections sexuellement transmissibles ( IST ) telles que les syphilis précoces, les infections à gonocoque et les LGV rectales continue d’augmenter. Cette progression est particulièrement marquée chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes ( HSH ). 

29.11.16

Chaque année, Santé Publique France communique les chiffres du VIH / sida en France. Et les tendances des dernières années sont les mêmes: Si le nombre de découvertes de séropositivité suite à des rapports hétérosexuels diminue, il reste élevé pour les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes.

Hépatites

20.02.17

Les différentes épidémies d’infection par le virus de l'hépatite C (VHC) chez les hommes infectés par le VIH , HSH et associées à la consommation de drogues récréatives sont source de préoccupation.

Par Valérie Pourcher-Martinez, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Pitié-Salpêtrière
14.12.16

Zepatier® (grazoprevir/elbasvir), antiviral d’action direct, est désormais disponible, dans le traitement du VHC adulte de génotype 1 et 4, au prix commercial de 28 732 euros pour une cure de 3 mois, soit près de 40% moins cher que le traitement le plus utilisé actuellement.

19.10.16

L'ANRS et le CNS ont remis le 17 octobre 2016 à la ministre des Affaires sociales et de la Santé un rapport sur la «Prise en charge thérapeutique et le suivi de l'ensemble des personnes infectées par le virus de l'hépatite C» dont elle leur avait confié la réalisation en juin 2016. Ce rapport fait suite à la décision de la ministre, en mai 2016, de permettre l’accès des nouveaux traitements de l’hépatite C à toutes les personnes infectées par le VHC.

07.06.16

L’arrivée des nouveaux antiviraux d’action directe (NAAD), plus efficaces et plus courts, devrait révolutionner le traitement des personnes incarcérées. Opportunité de traitement pour une population précaire et très souvent désinsérée socialement, la mise en œuvre reste difficile du fait de moyens humains et matériels insuffisants. Mélanie Bouteille-Gaillet de l’établissement pénitentiaire national de Fresnes (EPSNF) fait le point pour Swaps.

Systèmes de santé

17.02.17

Cette dernière journée de la XXIVème CROI, sise dans la ville Émeraude de l’Etat de Washington, qui a vu naître Bill Gates, Jimmy Hendrix, Kurt Cobain (Nirvana) et la légalisation du cannabis, a commencé par une bien curieuse information. Une nouvelle distillée avec effroi par les chaines américaines : la mesure qui empêchait les personnes atteintes d'une pathologie mentale d'acquérir une arme à feu, qui faisait partie d'une série de décrets promulgués par Barack Obama en janvier 2016 a été abrogée il y quelques jours par le Sénat à majorité républicaine. Fort heureusement, on part demain.

Par Gilles Pialoux, vih.org
17.02.17

"If you can make it there / you’ll make it everywhere" — Le flamboyant Dr Demetre Daskalakis est venu présenter comment une action collective peut renforcer le contrôle de l’épidémie du VIH à New-York… et pourquoi une telle réalisation est possible ailleurs.

17.02.17

Pour rappel, l’essai ANRS 12249 est un essai randomisé en cluster comparant l’impact sur l’incidence du VIH de l’initiation systématique versus l’initiation selon les critères de l’OMS du traitement ARV dans une communauté rurale du KwaZulu Natal (Afrique du sud). Les premiers résultats ont montré un faible taux d’accès au soin après le diagnostic et donc de mise au traitement avec une absence de différence sur l’incidence du VIH entre les 2 stratégies.

16.02.17

Dans une session ironiquement baptisée «Strangers in the night» consacrée aux infections sexuellement transmissibles ( IST ), Matthew Golden, de l’Université de Washington (Seattle, USA), a fait le point sur l’évolution de l’épidémiologie de la syphilis aux USA, en particulier dans un contexte d’augmentation du recours à la prophylaxie pré-exposition ( PrEP ). 

Drogues et RDR

02.02.17

Les années 1990 constituent un moment charnière pour l’offre de drogues en France. La rupture la plus importante concerne l’arrivée massive de la cocaïne latino-américaine sur le Vieux continent, tandis que les trafics d’héroïne, affectés par l’introduction des traitements de substitution en 1996, amorcent un déclin, qui ne sera toutefois pas définitif du fait de la persistance d’usages d’opiacés moins visibles que dans les années 1980. En outre, le marché de la résine de cannabis se pérennise, tandis qu’un certain nombre de signes annoncent des mutations, portant notamment sur le phénomène croissant des cultures industrielles de marijuana.

Par Michel Gandilhon, OFDT
19.01.17

La réduction des risques (RdR) ne s’est pas insérée sans heurts dans le paysage thérapeutique français et, réalisée après vingt ans de retard par rapport aux premières initiatives en Europe, aux Pays-Bas ou au Royaume-Uni, la greffe fut plutôt douloureuse. Vingt ans après l’institutionnalisation de la substitution et la mise sur le marché du Subutex® (au 1er janvier 1996), la RdR reste paradoxalement cantonnée dans un statut semi-expérimental que les diverses évolutions législatives depuis n’ont pas vraiment contribué à clarifier.

05.01.17

À Paris, se sont tenues les 18 et 19 novembre 2016 les journées «Controverses, consensus et perspectives sur 20 ans de traitement de l’addiction aux opioïdes». Pour prendre toute la mesure de l’exception française en matière de traitements pharmacologiques de l’addiction aux opiacés (en France, méthadone et buprénorphine) ou french paradox, Jean-Pierre Daulouède nous invite à revenir 20 ans en arrière.

04.01.17

À l’image de l’UNGASS 2016, le consensus international autour de la «guerre à la drogue» semble affaibli, même si le paradigme prohibitionniste reste le référentiel dominant. En France, la loi de 1970 continue de faire débat, bien que toutes les propositions de réforme, d’initiative parlementaire ou intragouvernementale, soient restées sans suite.