Quelles sont les dynamiques du VIH en France?

L’enjeu de faire une photographie des moteurs et dynamiques de l’épidémie de VIH, en France, Virginie Supervie, chercheure à l’Inserm, y travaille au quotidien. Lors du Congrès de la Société française contre le sida (SFLS) à Montpellier, la chercheure a présenté de nouvelles données. Retour sur sa présentation. Un article publié précédement sur Seronet

Comment rendre plus lisibles les résultats des études de modélisation ?

Les études de modélisation ont pris une importance réelle dans l’articulation des stratégies de prévention du VIH. Pourtant, on reproche souvent à ce type d’exercice d’être très sensible aux hypothèses retenues ou encore à l’architecture choisie par les auteurs pour leur modèle. Cela peut contribuer à susciter un certain scepticisme par rapport à leurs résultats. Différents articles viennent récemment de proposer des façons innovantes de présenter des résultats issus de la modélisation et d’en rendre ainsi les conclusions plus robustes.

En Afrique, moins de la moitié des infections VIH ont lieu au sein de couples sérodifférents

Deux articles de modélisation récents posent la question de la part des infections survenant au sein de couples stables sérodifférents (un partenaire séropositif, un partenaire séronégatif) dans l’épidémie globale sévissant en Afrique Sub-saharienne. La question est majeure pour la prévention VIH : elle revient indirectement à poser celle de l’échelle à laquelle proposer des interventions de prévention telles que le TasP.

TasP : Dix articles pour approfondir le débat

Modélisations suffisamment fiables pour les décideurs en santé publique, coûts et évaluation économique, design des essais de prévention combinée, impact de la primo-infection…: PLoS Medicine met en ligne dix articles pour approfondir la question du Treatment as Prevention (Tasp), en anglais. Une question-clé de la Conférence de Washington 2012, qui commence aujourd’hui.