Mathieu Brancourt

Mathieu Brancourt

Séronet

Séronet, Aides, Paris.

Ses publications (8)

Criminalisation du VIH : pour une justice de faits!

Mercredi 25 juillet, c’est un enjeu crucial pour la vie des personnes qui a été discuté à la conférence d’Amsterdam. Dans le monde, les lois criminalisant la transmission voire la simple exposition au VIH restent légion. La communauté scientifique réunie à Amsterdam a voulu réaffirmer la primauté des faits et des preuves scientifique, et combattre l’ignorance et la stigmatisation sur lesquelles ces législations sont fondées. Kerry Thomas, détenu américain condamné à 30 ans de prison pour non-dévoilement de sa séropositivité, a pu témoigner auprès des journalistes. Il est le symbole des milliers de personnes criminalisées à travers le monde.

Préchauffe(s) à Amsterdam

Les pré-conférences de l’Aids 2018 d’Amsterdam sont une véritable rampe de lancement à la conférence, qui débute aujourd’hui lundi. Le week-end dernier, les premiers activistes et chercheurs-euses réunis aux Pays-Bas ont démarré les travaux qui vont durer jusqu’à vendredi. Ces prémices, sur des sujets très larges, ont déjà été fructueuses et riches en moments forts.

Quelles sont les dynamiques du VIH en France?

L’enjeu de faire une photographie des moteurs et dynamiques de l’épidémie de VIH, en France, Virginie Supervie, chercheure à l’Inserm, y travaille au quotidien. Lors du Congrès de la Société française contre le sida (SFLS) à Montpellier, la chercheure a présenté de nouvelles données. Retour sur sa présentation. Un article publié précédement sur Seronet