Guillaume Gras

CHU Tours

Ses publications (5)

Allègement thérapeutique: pas d’augmentation de l’excrétion virale génitale et de la charge virale résiduelle

L’impact de l’allègement thérapeutique sur le risque de transmission virale du VIH reste peu exploré. Une étude présentée par Laurent Hocqueloux a comparé dans une étude cas témoins l’excrétion virale génitale et la charge virale résiduelle chez les patients en allègement thérapeutique et chez ceux sous trithérapie.

Efficacité de la PREP par TDF-FTC à la demande en cas de rapports sexuels peu (moins ?) fréquents

Lors de la phase randomisée de l’étude IPERGAY, la prise médiane de comprimés par les participants était de 15 cp/mois pour une médiane de 10 rapports sexuels par mois. L’objectif d’une sous étude était d’évaluer l’efficacité de la PrEP en cas de rapports sexuels moins fréquents et une prise moindre de TDF-FTC.

Pas d’augmentation du réservoir viral ou de l’inflammation résiduelle en cas d’allègement thérapeutique 4 jours par semaine dans l’étude ANRS162-4D

Il y a 1 an, les résultats d’efficacité virologique (96 % à S48) d’allègement thérapeutique par 4 jours consécutifs de traitement par semaine étaient présentés (étude ANRS162-4D). Un poster détaille ce jour l’impact de cet allègement sur les marqueurs de réservoir viral et de l’inflammation dans cette même étude.