De la théorie du traitement ARV universel et précoce à la pratique

Vih.org était en direct du Séminaire de Recherche ANRS 2015, qui s’est tenu les 24 et 25 septembre 2015, à l’Institut Pasteur, Paris. Organisé régulièrement par l’ANRS dans le but de confronter les données de la recherche à celles de la pratique clinique, il délaisse en 2015 la recherche sur l’hépatite C pour se concentrer sur une actualité VIH brûlante. Celle de l’impact des traitements antirétroviraux universels et précoces sur la dynamique de l’épidémie. 

Etude TEMPRANO-Social : initiation précoce du traitement antirétroviral en Afrique – conséquences sociales et comportementales

Au sein de l’essai clinique de traitement antirétroviral précoce TEMPRANO-ANRS12136 conduit à Abidjan, l’étude TEMPRANO-Social est une étude socio-comportementale qui a porté sur 2 061 participants dont les caractéristiques cliniques, sociales et comportementales étaient comparables, après randomisation, entre les groupes traitement précoce (n=1033) et traitement différé (n=1028).

Quels impacts sociaux et comportementaux à l’initiation précoce du traitement ARV en Afrique ? L’étude Temprano Social

L’effet préventif du traitement antirétroviral (ARV) sur la transmission sexuelle du VIH a suscité un espoir sans précédent dans la lutte contre l’épidémie, particulièrement en Afrique subsaharienne. Des résultats récents ont également documenté des bénéfices individuels importants à une initiation très précoce du traitement. En conséquence, les recommandations internationales viennent d’être révisées en vue d’une initiation des ARV pour toutes les personnes séropositives, indépendamment du niveau de CD4.