Découverte du VIH: L’histoire du ganglion de «BRU»

Les prélèvements furent envoyés à Pasteur et, selon Christine Rouzioux, c’est Luc Montagnier lui-même qui les mit en culture. Il descendit ensuite au laboratoire de Françoise Barré-Sinoussi pour lui demander de mesurer l’activité Transcriptase Reverse, cette activité enzymatique qui signe la réplication d’un rétrovirus, dans la culture du ganglion de BRU. Ce qu’elle fit régulièrement.