Le VIH/sida en France en 2018

Si les données épidémiologiques 2017 sur l’épidémie de VIH ne sont malheureusement pas encore toutes disponibles, l’étude des caractéristiques des personnes ayant découvert leur séropositivité au VIH entre janvier 2017 et septembre 2018 nous permet de mieux comprendre les raisons de la persistance de l’épidémie en France.

L’une de ces causes: Un diagnostic trop tardif après la contamination et donc, un délai trop long avant de pouvoir bénéficier, au niveau populationnel, de l’effet préventif des traitements. En attendant la confirmation des chiffres de l’année, cette journée mondiale 2018 de lutte contre le sida est l’occasion de se pencher les conditions de recours au dépistage en France, particulièrement au sein des populations les plus exposées.

ut Phasellus ut quis, adipiscing Praesent luctus