Prévention (113)

28.11.14

18% des séropositifs dépistés en 2012 avaient plus de 50 ans. 

Par janssen
ses publications (54)
26.11.13

Cet article a été publié dans la revue Minorités.org. Nous le reproduisons avec leur aimable autorisation.

18.06.13

En France, la première cause de contamination par le virus de l’hépatite C (VHC) reste le partage du matériel contaminé entre les usagers de drogues (UD). Selon l’étude InVs-ANR Coquelicot, en 2004, la prévalence du VHC parmi les UD est de 59,8% et passe à 72,5% chez les usagers de crack. Un grand nombre d’UD infectés ne sont pas soignés, par peur du traitement, des examens ou encore parce qu’ils en sous-estiment la gravité. L’utilisation du FibroScan® permet une évaluation non invasive de la fibrose hépatique et aussi de passer du dépistage, stade auquel souvent les UD arrêtent leur démarche de soin, au stade de diagnostic, plus parlant.

11.06.13

La prévention du sida chez les gays : un champ de bataille ? À première vue, sans doute moins aujourd'hui que quelques années auparavant. Depuis la fin des années 1990, de violents conflits ont régulièrement opposé les acteurs de la lutte contre le sida, cristallisant - et souvent paralysant - les débats. D'abord concentrées sur la question du bareback, les controverses ont ensuite porté sur la notion de réduction des risques sexuels (RdR).

Sans catégorie (0)

Traitements (43)

28.10.14

Le Pr Bruno Hoen (Pointe à Pitre) a présenté les options recommandées pour l'initiation d'un premier traitement antirétroviral.

ses publications (54)
20.09.11

Malgré son intérêt, notre connaissance de la diffusion des antirétroviraux (ARV) dans les compartiments sanctuaires, comme le système nerveux central, les tractus génitaux et le tissu rectal, est encore balbutiante. Bilan des éclaircissements apportés par les deux dernières CROI sur la diffusion de molécules récentes, maraviroc, darunavir, étravirine et raltégravir. 

12.09.11

Depuis l’étude OncoVIH, cette thématique, entre autre du fait du vieillissement de la population des personnes vivant avec le VIH , fait l’objet de nombreuses études internationales sur les facteurs de risque de survenue, le dépistage précoce, la prise en charge, le traitement... La CROI 2011 n’a pas dérogé à la règle.

08.09.11

La présence d'une hépatite delta, chez des personnes vivant avec le VIH atteintes d'hépatite virale chronique B, est associée à un risque accru de la mortalité spécifique liée à l'atteinte hépatique mais également de la mortalité globale. C'est ce que montre pour la première fois une analyse de la cohorte EuroSIDA, dont les résultats sont publiés dans l'édition avancée en ligne de la revue AIDS. Les auteurs recommandent de rechercher le VHD chez tous les patients co-infectés par le VIH et le VHB.

Vivre avec le VIH (67)

28.11.14

18% des séropositifs dépistés en 2012 avaient plus de 50 ans. 

Par janssen
ses publications (54)
16.01.12

En France, les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) restent exclus de façon permanente du don du sang en raison de leur risque plus élevé d'être infecté par le VIH , une exclusion que certains estiment discriminatoire et dépassée. Une modélisation récente de l'Institut de veille sanitaire met en lumière un point négligé : l'acceptabilité et le respect des mesures - la « compliance ». Un article Vih.org a relire, à la lumière de la récente déclaration de la ministre de la santé, qui déclare vouloir lever «bientôt» cette interdiction.

13.01.12

L'association Actif Santé met à disposition des personnes vivant avec le VIH et/ou avec une hépatite virale, une brochure-guide qui a pour objectif de faire connaître et de développer le processus d'empowerment, tant au niveau personnel qu'au niveau communautaire. Il s'agit de permettre à chacun de prendre en mains sa santé et de participer à l'évolution des facteurs qui la favorisent.

09.01.12

Le gouvernement s'apprête à renouveler l'interdiction de réaliser des soins de conservation pour les personnes décédées infectées par le VIH . Une pratique d'un autre temps, qui entretient la confusion entre maladie transmissible et contagieuse. Eléments de compréhension et revue de web.

Épidémiologie (27)

01.12.14

L'incidence de l'infection à

ses publications (54)
09.09.10

En 2008, six mille cinq cents personnes ont découvert leur séropositivité. Ce nombre est stable par rapport à 2007, après plusieurs années de baisse depuis 2004. Ces chiffres, précédemment publiés en décembre 2009, ont été publiés cette semaine dans le Lancet Infectious Diseases (PDF, 332Ko).

01.12.09

Pour la première année, grâce au dispositif de déclaration obligatoire de l'infection par le VIH , la France dispose d'un nouvel outil pour suivre au plus près l'évolution de l'épidémie. Environ 7000 personnes ont été contaminées par le VIH en 2008.

30.11.09

Les chiffres donnés par l’étude Prevagay montrent que 18% des participants sont séropositifs. Au même moment, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) annonce que le nombre de nouveaux diagnostics chez les hommes ayant des rapports avec d’autres hommes (HSH) a presque doublé entre 2000 et 2007.

Systèmes de santé (79)

28.10.14

Le XVe Congrès National de la Société française de luttre contre le sida (SFLS) s'est tenu à Paris du 23 au 24 octobre 20

ses publications (54)
14.11.11

Le projet de loi relatif au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé a été voté par le Sénat le 27 octobre 2011. Mais après modification drastique du texte par le Sénat nouvellement à gauche, la procédure accélérée a été engagée, d'où le recours à  une Commission Mixte Paritaire  dont les travaux débuteront le 15 novembre 2011. Si elle ne parvient pas à l'adoption d'un texte commun, le dernier mot reviendra à l'Assemblée Nationale.

09.11.11

Imaginée et organisée par les professionnels de sante et les associatifs qui constituent les COREVIH d'Ile de France, région qui concentre prés de la moitié de l'épidémie Vih en France, cette soirée est une première. Le but en est, au delà des retours historiques sur ces 30 années de sida qui ont déjà fait 30 millions de morts ( e virus, les tests, le dépistage, le "cure", les multithérapies, le TasP ...), de poursuivre le travail de terrain des COREVIH, autour de l'échange et des témoignages. Réunion grand public et inscription nécéssaire.

08.11.11

En juillet 2012 aura lieu à Washington AIDS 2012, la dix-neuvième Conférence internationale sur le sida . A cette occasion, Sidaction met en place un projet dont l'objectif est, d'une part, de diffuser les informations concernant la conférence à un public francophone, d'autre part, de présenter ses actions et ses résultats.

Hépatites (29)

24.11.14

Le prix du Sovaldi©, nouveau médicament contre l'hépatite C, a été négocié à la baisse par les pouvoirs publics.

ses publications (54)
23.03.11

SOS hépatites met à jour les brochures de sa collection "Etre hépatant" destinées aux personnes atteintes d'une hépatite virale chronique C. De la gestion de la vie quotidienne à la préparation au traitement, de l'alimentation à la vie de couple, ces petits guides pratiques, rédigés par des personnes atteintes et enrichis d'encarts "Trucs et astuces", abordent de façon simple et concrète les interrogations les plus courantes des patients.

07.10.10

L' Inpes lance PrimInject, une enquête sur les contextes des premières injections de drogue, en particulier chez les jeunes de moins de trente ans. Cette enquête, accessible en ligne sur le site www.shoot-premierefois.com, comprend deux volets, quantitatif et qualitatif, et se déroulera du 1er octobre au 31 décembre 2010. L'objectif de cet état des lieux est de permettre à l'Inpes de développer des outils et des programmes de prévention de l'injection et de réduction des risques, notamment ceux liés à l'hépatite C.

31.08.10

L'université Pierre et Marie Curie, en partenariat avec le service des Maladies infectieuses et Tropicales de l'Hôpital Tenon ( AP-HP ) propose du 22 au 26/11/2010 et du 10 au 14/01/2011 un diplôme d'Université «Maladies Infectieuses et foie», sous la direction de Philippe Bonnard et Gilles Pialoux.

Drogues et RDR (71)

14.01.15

Pour la première fois en France, l'analyse des eaux usées a permis d'estimer les consommations de drogues illicites dans différentes zones urbaines.

ses publications (1)
16.10.13

Les constats sont convergents, qu’ils relèvent de la simple observation ou d’études1,2, sur la prévalence importante des troubles psychiques et problèmes d’addictions chez les personnes sans-abri. Les dispositifs d’Accueil hébergement insertion (AHI) se révèlent saturés ou inadaptés, et ni la psychiatrie publique, ni le dispositif de soin résidentiel en addictologie ne sont en mesure d’accueillir durablement ces publics.

1. Joubert M, Chauvin P, Facy F, Ringa V. Précarisation, risque et santé. Inserm 2001 : 395-412 2. Péquart C, Lacoste M. La réduction des risques : aujourd’hui et demain. ADSP septembre 2007 ; 60 :56-60
02.10.13

Travailler sur les réseaux et trafics de drogues nécessite quelques préalables et réflexions sans lesquels les conditions mêmes du travail ne sont pas réunies, le rendent hasardeux, voire impossible. On pense immédiatement aux obstacles auxquels s’expose le chercheur autant que le travailleur social sur ce terrain d’investigation, dont on imagine aisément qu’il est empreint de secrets, parfois de violence, de menaces. On pense aussi aux difficultés à recueillir des informations "complètes", tant les réseaux et les filières sont hiérarchisés et complexes, à la difficulté d’être sur le terrain. Mais travailler sur les réseaux et trafics de drogues nécessite, en plus des préalables habituels à tout travail de recherche et d’action sociale, de (se) construire une éthique, un rapport au monde en quelque sorte, qui, certes, envisage les problèmes techniques, légaux et moraux de ces activités illicites, mais qui leur est supérieur.

30.09.13

"Aller vers"... les usagers de drogue pour mieux les connaître et leur offrir un soin qu’ils n’auraient peutêtre pas sollicité d’eux-mêmes. La logique peut sembler évidente : pourtant, elle eut du mal à s’imposer historiquement et institutionnellement, surtout en France où le système de soin spécialisé a longtemps été marqué par une grande rigidité et où la loi de 1970 faisait du toxicomane une victime ou un délinquant, mais pas un acteur légitime dans la mise en place d’un soin qui, pourtant, le concerne au premier chef.

Carnets (18)