Le niveau de critique de la vaccination risque de continuer à augmenter

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le virus de la grippe A (H1N1), les discours remettant en cause l’utilité de cette mesure, mais aussi de la vaccination en général, ont fleuri en France et en particulier sur internet. Didier Torny, sociologue à l’Institut national de recherche agronomique (Inra) a travaillé sur les controverses vaccinales et nous éclaire sur la défiance face aux vaccins en général et sur ce que cela peut vouloir dire pour un hypothétique vaccin anti-VIH. Propos recueillis par Charles Roncier.

La longue quête d’un vaccin prophylactique

De nombreux obstacles restent à franchir avant la mise au point d’un vaccin anti VIH prophylactique. Cependant, les résultats de l’essai «Thaï»1Rerks-Ngarm S, Pitisuttithum P, Nitayaphan S et al., «Vaccination with ALVAC and AIDSVAX to Prevent HIV-1 Infection in Thailand», N Engl J Med, 2009, (mis en ligne sur nejm.org) apportent des éléments nouveaux permettant d’envisager avec plus de sérénité l’avenir dans ce domaine de recherche.