Le safe sex au temps du corona

En temps d’épidémie mondiale, les recommandations de distanciation sociale s’appliquent également aux pratiques sexuelles. Dans ce cadre, quels sont les conseils de prévention applicables ? Est-il possible de faire une pause dans la PrEP lors du confinement?

Le département de santé de la ville de New York a publié un guide bienveillant sur les pratiques de safe sex au temps de l’épidémie de Covid-19. Elles sont transposables sans problème à la France, même si, dans la situation actuelle, certaines peuvent surprendre par leur ton presque léger. Les voici traduites en français :

Privilégier un cercle très restreint de partenaires

Le guide de NYC a été également traduit par l’équipe de Vers Paris sans sida et diffusé sur les comptes du Dr Naked, sur Facebook et Instagram.

La première des recommandations est d’avoir des relations sexuelles avec des personnes proches de vous. Le fait d’avoir un contact rapproché – y compris des relations sexuelles – uniquement avec un petit groupe de personnes permet de participer à prévention la propagation du Covid-19 :

  • Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr : «Self sex is safe sex».
  • Le second partenaire le plus sûr est le partenaire avec qui vous vivez. 
  • Vous devez éviter les contacts rapprochés – y compris les relations sexuelles – avec les personnes en dehors du foyer.
  • Si vous avez des relations sexuelles avec d’autres personnes, essayez d’avoir le moins de partenaires possible. 
  • Si vous rencontrez habituellement vos partenaires sexuels en ligne ou gagnez votre vie grâce au travail du sexe, envisagez si c’est possible de faire une pause dans les rencontres. Les rendez-vous vidéo, le sexting ou les forums sont peut-être des options pour vous.
DR : VPSS

Adaptez vos pratiques

Si vous avez des rapports sexuels, faites attention à vos pratiques :

  • Les baisers peuvent facilement transmettre le Covid-19. Évitez d’embrasser quelqu’un qui ne fait pas partie de votre cercle restreint de contacts. 
  • L’anulingus peut transmettre le Covid-19. Le virus est contenu dans les fèces et peut entrer dans la muqueuse buccale. 
  • L’utilisation de préservatifs ou de digues dentaires peut réduire le risque de contact avec la salive ou les fèces, particulier en ce qui concerne le sexe oral ou anal.
  • Bien se laver avant et après le sexe est plus important que jamais. Lavez vos mains souvent avec de l’eau et du savon, pendant au moins 20 secondes. Lavez vos jouets sexuels avec du savon et de l’eau chaude. Désinfectez les claviers et les écrans tactiles que vous partagez avec les autres, dans le cadre de «cam sex» ou de visionnage de pornographie. 

Si vous ou votre partenaire ne se sent pas bien

Evitez les rapports sexuels si vous ou votre partenaire sexuel ne se sent pas bien. 

  • Si vous ou votre partenaire sexuel avez le Covid-19, évitez les rapports sexuels et particulièrement les baisers. 
  • Si vous commencez à ne pas vous sentir bien, c’est que vous êtes peut-être en train de développer les premiers symptômes du Covid-19, qui sont entre autres la fièvre, la toux, le mal de gorge ou un souffle court. 
  • Si vous ou votre partenaire avez une condition ou une maladie qui pourrait mener à une forme plus sévère du Covid-19, peut-être devriez-vous vous abstenir d’avoir des rapports sexuels. Cette situation inclut les maladies respiratoires, les maladies cardiaques, le diabète, le cancer et une immuno-dépression, comme par exemple une infection à VIH non contrôlée à moins de 200 CD4.

Faire une pause dans la PrEP

Schéma de début de prise en continue de la PrEP. Source: Aides.

Au-delà de ces recommandations qui sont applicables aux États-Unis comme en France, la situation de confinement française peut être l’occasion de reconsidérer votre prise de prophylaxie pré-exposition (PrEP). En effet, si vous suivez les conseils du gouvernement, vous n’aurez probablement pas besoin de rester sous  PrEP pendant la durée du confinement. Beaucoup de CeGIDD et de services hospitaliers dédiés ont suspendu ou modifié leurs activités et votre suivi de PrEP a de grandes chances d’être modifié. N’hésitez pas à les contacter s’ils n’ont pas déjà essayé de vous joindre. Le Corevih de votre région peut vous indiquer les services qui restent accessibles, à l’exemple de ce que le Corevih Île-de-France Ouest met sur son site, pour son territoire. Sur Twitter, le Kiosque info sida – Checkpoint Paris a publié la liste des activités des Centre de dépistage parisiens. Ces informations sont également mises à jour régulièrement sur Facebook dans le groupe d’autosupport Prep’dial

Schéma de prise de PrEp à la demande pour un rapport unique. Source: Aides.
Schéma de prise de PrEp à la demande pour plusieurs rapports. Source: Aides.

Si vous prenez la PrEP en continu, il est très simple de faire une pause dans votre protocole: deux (2) prises après le dernier rapport, qui respectent les délais de 24h entre les prises, suffisent pour arrêter la PrEP, ou pour passer en discontinu. Ces recommandations concernent les hommes cisgenres, pour les personnes avec un vagin ou ayant choisi une phalloplastie, il faudra respecter le schéma standard, soit 7 prises après le dernier rapport.

Schéma de reprise de la PrEP après moins de 7 jours après le dernier comprimé.
Source: Aides.
Schéma de reprise de la PrEP après plus de 7 jours après le dernier comprimé.
Source: Aides.

Renouveler une ordonnance pour la PrEP

Si vous êtes dans une situation où il est souhaitable de continuer à prendre la PrEP, la pharmacie peut vous délivrer un mois de médicament sur présentation d’une ordonnance, même expirée. Il faut toutefois qu’il s’agisse de l’ordonnance de 3 mois et non de l’ordonnance initiale d’un mois. Cette dispensation s’effectue dans les mêmes conditions que celles d’un traitement chronique, dont les ARV pour les personnes vivant avec le VIH, c’est-à-dire mois par mois, jusqu’au 31 mai.

Le renouvellement de l’ordonnance par un médecin (spécialiste ou médecin traitant, en direct ou téléconsultation) est toutefois recommandé par la Société française de lutte contre le sida. Il est toutefois possible de dispenser la PrEP sur une ordonnance périmée, dans les mêmes conditions que celles d’un traitement chronique, c’est-à-dire mois par mois, jusqu’au 31 mai (cf. ci-dessus).

Trouver de l’information sur les réseaux sociaux

DR : VPSS

Depuis 3 semaines, le Dr Naked, le personnage mis en place par Vers Paris sans sida (VPSS), donne ses conseils de safe sex sur Facebook, Instagram et Hornet, avec des messages de soutien et de réduction des risques en direction des personnes pour qui la baisse d’activité sexuelle et l’isolement sont difficiles.

Effectuer un test de dépistage à domicile

DR : VPSS

Pendant le confinement, VPSS s’associe au Kiosque info sida, avec l’aide du même Dr Naked, pour proposer une initiative de dépistage à domicile, en envoyant un simple mail en envoyé à l’adresse animateur@lekiosque.org.

Vous recevrez alors gratuitement et par courrier un autotest VIH et bénéficierez d’un suivi à distance ainsi que de conseils.

Contacter les associations 

Pour toute question concernant la prévention du VIH et des IST, les lignes de Sida Info Service restent joignables, au 0 800 840 800 ou sur leur site www.sida-info-service.org 

L’association Aides tient à jour sur sa page consacrée à la crise du Covid-19, les activités et les services qui restent ouverts dans toute la France : Covid-19 : AIDES en action pendant le confinement.

Saluons enfin l’initiative de «Objectif Sida Zéro : Nice et les Alpes-Maritimes s’engagent», qui lance, avec l’aide des associations expertes et spécialisées en lutte contre le VIH situées dans les Alpes-Maritimes et à l’est du Var, une ligne d’écoute pendant la durée de la crise :

04 699 667 99

Un dispositif d’écoute et d’information local pour permettre à chacun·e de maintenir un lien, de gérer sa santé sexuelle et ses outils de prévention pendant l’épidémie de Covid-19. 

nunc mattis felis Praesent Donec fringilla amet, venenatis, eleifend lectus id eget