Etude TEMPRANO-Social : initiation précoce du traitement antirétroviral en Afrique – conséquences sociales et comportementales

Au sein de l’essai clinique de traitement antirétroviral précoce TEMPRANO-ANRS12136 conduit à Abidjan, l’étude TEMPRANO-Social est une étude socio-comportementale qui a porté sur 2 061 participants dont les caractéristiques cliniques, sociales et comportementales étaient comparables, après randomisation, entre les groupes traitement précoce (n=1033) et traitement différé (n=1028).

Figure 1 - TEMPRANO Social ANRS 12239

Aucune différence significative n’a été observée entre les deux groupes dans les niveaux et l’évolution sur les 24 mois de la situation conjugale, du partage du statut VIH, de l’activité professionnelle et de l’expérience de discrimination. Au sein du groupe traitement précoce, des diminutions significatives étaient observées entre M0 et M24 dans le pourcentage de rapports non protégés avec partenaire VIH négatif (ou inconnu) (ORM24/M0 = 0,58 [0,45-0,76])(figure 2). 

Figure 2 - TEMPRANO Social

La prise en compte des comportements sexuels combinés à des mesures de charge virale permet de modéliser (Hughes et al, J Infect Dis 2012 (Partners in Prevention study) une réduction de 90 % (81 % à 95 %) du risque de transmission du VIH lors du dernier rapport sexuel dans le groupe traitement précoce versus traitement différé (figure 3). 

Figure 3 - TEMPRANO Social

(Desgrées du loû A et al. Abstract S2.01)

La lettre de l’Infectiologue et Vih.org s’associent pour couvrir l’AFRAVIH 2016.

at vulputate, sem, ipsum id Lorem