BREATHER (Penta 16): les ados s’invitent dans le débat sur les traitements discontinus

Cet essai de phase II, initié en 2011 chez des adolescents vise à évaluer l’intérêt d’un traitement (EFV + 2 INTI) discontinu (5/7 jours) par comparaison à ce même traitement en continu sur le maintien de l’indétectabilité du VIH. Cette étude avait pour ambition d’optimiser le bénéfice d’un ART tout en minimisant  sa toxicité à long terme. Pour cela, il faut à la fois prévenir la résistance et maintenir les options futures. Cela est particulièrement important chez les adolescents destinés à être traités leur vie durant.

Un traitement de 5/7 jours est une option de simplification destinée à améliorer l’observanceObservance L’observance thérapeutique correspond au strict respect des prescriptions et des recommandations formulées par le médecin prescripteur tout au long d’un traitement, essentiel dans le cas du traitement anti-vih. (On parle aussi d'adhésion ou d'adhérence.)
Voir la définition
et réduire la toxicité. La population étudiée était constituée de jeunes de 8 à 24 ans ayant une CV<50 cp/mL et des CD4> 350 cells/uL , sans échecs antérieurs. 199 sujets ont été inclus et répartis en deux groupe équivalents et comparables recevant le traitement discontinu (TDC) ou continu (TC). Les résultats montrent une excellente observance à chacun des traitements ; l’absence d’infériorité du TDC versus le TC en terme de maintien d’une CV<50 cp/mL. Des mutations de résistance ont été détectées chez 3/6 (TDC) et 6/7 (CT) des virus séquençables. Au niveau de la tolérance, les CD4 et CD8 restent comparables dans les deux groupes alors que le taux de plaquettes reste plus faible dans le TCD. Les sujets avec TDC qui ont “switché “en TC étaient au nombre de huit, dont 6 pour avoir atteint le critère principal, 1 pour effet secondaires et 1 pour mauvaise observance. La tolérance était comparable entre les deux groupes malgré une fréquence d’effets secondaires plus grande avec TC que TDC. 

Enfin, 74% des jeunes patients ont déclaré le TDC  beaucoup plus facile à respecter et 16% l’ont trouvé légèrement plus simple. Dans l’ensemble les espoirs placés dans cette étude se sont confirmés: 94 % de CV indétectable à 48 semaines malgré une exposition moindre aux antirétroviraux (-27%) avec le TDC, absence de différence pour la tolérance et les marqueurs de l’inflammation et une très bonne acceptation. En conclusion, ce travail démontre qu’un TDC avec EFVEFV L'éfavirenz (EFV) est un médicament antirétroviral, analogue non nucléosidique inhibiteur de la transcriptase inverse (nNRTI), utilisé pour le traitement de l'infection par le VIH. Cette molécule est commercialisée sous le nom de Sustiva ou Stocrin et est disponible sous forme de comprimés ou de capsules.
Voir la définition
n’est pas inférieur que le TC, ce qui en fait une option  sérieuse en première ligne même si la mise en place du TDC peut prendre du temps et ne sera pas applicable à tout le monde.

Source

 

La CROICROI «Conference on Retroviruses and Opportunistic Infections», la Conférence sur les rétrovirus et les infections opportunistes annuelles où sont présentés les dernières et plus importantes décision scientifiques dans le champs de la recherche sur le VIH.
Voir la définition
sur le web