Allégement thérapeutique: L’essai Quatuor, le traitement 4 jours sur 7

Si le recours aux bithérapies est l’une des stratégies étudiée de près pour alléger le traitement des personnes vivant avec le VIH, une autre pistes de recherche est de s’attaquer à la prise quotidienne : Ainsi, les premiers résultats de l’essai ANRS Quatuor montre la non-infériorité du traitement réduit à quatre jours par semaine, par rapport au même traitement administré sept jours sur sept.

Pas d’augmentation du réservoir viral ou de l’inflammation résiduelle en cas d’allègement thérapeutique 4 jours par semaine dans l’étude ANRS162-4D

Il y a 1 an, les résultats d’efficacité virologique (96 % à S48) d’allègement thérapeutique par 4 jours consécutifs de traitement par semaine étaient présentés (étude ANRS162-4D). Un poster détaille ce jour l’impact de cet allègement sur les marqueurs de réservoir viral et de l’inflammation dans cette même étude.

Allègement thérapeutique: La piste du traitement 4 jours/7 progresse

Une trithérapie antirétrovirale de maintenance thérapeutique prise seulement 4 jours dans la semaine  au lieu de 7 a permis de maintenir une charge virale inférieure à 50 copies chez 96 des 100 patients de l’étude ANRS 162-4D. Ces résultats sont présentés par le Dr Pierre de Truchis, hôpital Raymond Poincaré de Garches (AP-HP), lors de la 21ème Conférence internationale sur le SIDA (AIDS 2016), qui se tient à Durban en Afrique du Sud, du 18 au 22 Juillet. Ces résultats doivent être confirmés par un essai randomisé, de plus grande ampleur, et sur une plus longue période. L’essai ANRS QUATUOR démarrera à la fin 2016 avec cet objectif.