SFLS 2014 — Prise en charge des PPVIH: actualisation 2014 des recommandations

Le Pr Bruno Hoen (Pointe à Pitre) a présenté les options recommandées pour l’initiation d’un premier traitement antirétroviral.

Cette actualisation des Recommandations 2013 a permis de clarifier leur gradation (niveaux de preuve et de force), d’actualiser la 1ère ligne de traitement et de mettre à jour les données sur les essais de « switch » (informations pour aider les prescripteurs dans leur choix, recommandations plus « directives » prévues pour 2015 et intégrant les données médico-économiques) :

  • association 2 INTIINTI Les inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH ou INTI, sont des composés de synthèse utilisés dans le traitement du VIH et des hépatites.
    Voir la définition
    + 1 INNTI : TDF/FTC + RPV ou EFVEFV L'éfavirenz (EFV) est un médicament antirétroviral, analogue non nucléosidique inhibiteur de la transcriptase inverse (nNRTI), utilisé pour le traitement de l'infection par le VIH. Cette molécule est commercialisée sous le nom de Sustiva ou Stocrin et est disponible sous forme de comprimés ou de capsules.
    Voir la définition
    , ABCABC Acronyme anglophone pour «Abstinence, Be faithful, Condom», startégie de prévention développé par le programme américain Pepfar en Afrique sous le président Bush, à très forte connotation idéologique et à très faible niveau d’efficacit.
    Voir la définition
    /3TC + EFV – la NVP est abandonnée comme 3ème agent compte tenu de ses contraintes de prescription et de surveillance clinique et biologique pendant les 3 premières semaines de traitement;

initiation d'un premier traitement ARV : 2 INTI + 1 INNTI

  • association 2 INTI + 1 IP/r : TDF/FTC + DRV/r ou ATV/r, ABC/3TC + ATV/r – le LPV/r est abandonné comme 3ème agent en raison du nombre de comprimés/prises par jour et des problèmes de tolérance;

Initiation d'un premier traitement ARV : 2 INTI + 1 IP/r

  • association 2 INTI + 1 INI : TDF/FTC + DTG ou EVG ou RAL, ABC/3TC + DTG.

Initiation d'un premier traitement ARV : 2 INTI + 1 INI

Le rapport précise aussi «si, à l’issue de l’analyse d’une situation individuelle, plusieurs associations recommandées peuvent être retenues chez un patient donné, le coût du traitement doit être considéré dans la prise de décision et les associations les moins chères doivent être envisagées de façon privilégiée». Dans tous les cas, le choix du traitement antirétroviral de 1ère ligne doit être explicité et discuté avec le patient auquel il est prescrit. Un tableau est destiné à éclairer le prescripteur sur le coût annuel des traitements qu’il prescrit.

Coût annuel des différentes associations d'ARV recommandées

 

Un article réalisé pour Edimark à l’occasion des journées de la SFLS 2014, d’après la communication de B. Hoen – Plénière 2.