Temprano confirme l’intérêt de traiter très tôt en Afrique sub-saharienne

Selon les résultats définitifs de l’essai ANRS Temprano, le traitement antirétroviral précoce et la mise sous traitement préventif contre la tuberculose réduisent drastiquement les risques de morbidités chez les personnes vivant avec le VIH et devrait être recommandée comme une procédure standard de prise en charge.

La coinfection tuberculose/VIH à la conférence ICASA 2011

Selon le dernier rapport de l’OMS en 20101WHO Report 2010, Global Tuberculosis control, le fardeau mondial de la tuberculose était estimé à 8.8 millions de nouveau cas annuels de toutes formes de tuberculose, dont 1.1 million de décès. La coinfection TB-VIH concernait 1.1 million de cas dont 350 000 décès demeurant plus qu’une question d’actualité.

Dépister la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH

Le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) vient de mettre en ligne le rapport et l’avis de son groupe de travail sur l’utilisation des tests de détection de la production d’interféron gamma dans le diagnostic de la tuberculose. L’HCSP recommande de dépister systématiquement la tuberculose chez les personnes vivant avec le VIH (PvVIH), surtout si le taux de lymphocytes T CD4+ est inférieur à 200 par mm3 et en présence de facteurs de risque d’exposition (origine d’un pays d’endémie, précarité socio-économique).