Prévention des cancers de l’anus: la vaccination des homosexuels contre le HPV est coût-efficace

Proposer une vaccination contre le papillomavirus humain (HPV) aux hommes homo- et bisexuels jusqu’à l’âge de 26 ans serait rentable et permettrait de prévenir jusqu’à 80-90% des cancers de l’anus et des verrues génitales dans cette population. Jane Kim, épidémiologiste à Harvard, tire cette conclusion d’une analyse médico-économique à l’aide d’un modèle de décision.

La vaccination anti HPV et la réduction des lésions génitales associées

Une analyse par modèle de Markov basée sur les données épidémiologiques de quatre études françaises a évalué l’impact de la vaccination quadrivalente HPV sur la survenue des lésions génitales associées aux papillomavirus chez la femme. Les résultats indiquent qu’une bonne adhésion aux recommandations vaccinales les réduirait de façon notable.