«Cure» : Décès du patient de Berlin

Douze ans après être devenue la première personne à être guérie du VIH, Timothy Ray Brown, connu comme le Patient de Berlin, est décédé des suites d’une leucémie. Aucune trace du VIH n’a plus jamais été retrouvée dans son sang.

Timothy Ray Brown avait vu sa santé se dégrader rapidement dernièrement à cause d’une récidive de sa maladie. Il s’était fait connaître en 2010, deux ans après avoir bénéficié, suite à une leucémie, d’une greffe de moelle osseuse provenant d’un donneur porteur d’une mutation sur le co-récepteur CCR5.

Cette mutation (CCR5Δ32) confère à ses porteurs une résistance quasi totale à l’infection par le VIH; au bout de deux mois, Timothy Ray Brown n’exprimait plus le co-récepteur CCR5. Le VIH avait alors complètement disparu de son corps.

L’International Aids Society (IAS) a adressé ses condoléances à Tim Hoeffgen, son partenaire depuis quelques années, ainsi qu’à sa famille et à ses amis. Adeeba Kamarulzaman, présidente de l’IAS et professeur de médecine et de maladies infectieuses à l’Université de Malaisie, a ainsi déclaré: «Nous devons beaucoup à Timothy et à son médecin, Gero Hütter, pour avoir permis aux scientifiques d’explorer la possibilité du concept de « cure » du VIH.»

Un cas exceptionnel

Timothy Ray Brown était le premier cas de guérison fonctionnelle du VIH et cet exploit médical —dû à une greffe rendue nécessaire par une leucémie— n’a pu être reproduit qu’une fois pour l’instant. Un cas supposé de guérison fonctionnelle sans greffe a d’autre part été présenté à la dernière conférence internationale de AIDS 2020. L’évolution de ce 3e cas doit être surveille dans les prochaines années avant de pouvoir déclarer le VIH éradiqué.

Douze ans après, le corps de Timothy Ray Brown ne présentait toujours aucune trace du VIH, et c’est une récidive de leucémie qui a dégradé sa santé rapidement au cours des 6 derniers mois. Il a bénéficié de soins palliatifs à domicile, jusqu’à sa mort, le 29 septembre 2020.

Cette information a été partagée par Mark S. King, un auteur et activiste VIH depuis 1984. Dans un portrait touchant des deux partenaires, Mark S. King daté de quelques jours seulement, on peut trouver cette citation de Tim Hoeffgen, qui déclarait: «Timothy n’est pas en train de mourir du VIH, juste pour être clair. Le VIH n’a pas été retrouvé dans son sang depuis qu’il a été guéri. [Le VIH] est bel et bien parti. Ce qui arrive est causé par la leucémie.»

Note de la rédaction : Cet article, publié initialement le 25/09/20 a été mis à jour avec l’annonce de la mort de Tim Ray Brown le 29/09/20.

Sed commodo dapibus tempus Phasellus libero. leo. porta.