Le NIDA sur les rails

L’institut national sur l’abus des drogues américain (NIDA, en anglais) a lancé un appel rapide et urgent pour des équipes de recherche sur les effets du coronavirus et la consommation de drogues.

«Parce qu’il affecte les poumons, le Covid-19 pourrait être une menace sérieuse pour ceux qui fument du cannabis ou vapotent», écrit l’institut dans la notice de son appel à projets.

Les consommateurs d’opioïdes, de méthamphétamines, sont également concernés par ces études, en raison des effets de ces drogues sur le système respiratoire. Les personnes vivant avec le VIH, les SDF ou les prisonniers font partie des autres publics que le NIDA souhaite investiguer.

A lire sur le site du NIDA

Notice of Special Interest (NOSI) regarding the Availability of Administrative Supplements and Urgent Competitive Revisions for Research on the 2019 Novel Coronavirus.

sed Praesent Aliquam suscipit mattis dictum