Aids 2016 — Prep en France: Les chiffres depuis la recommandation temporaire d’utilisation

A l’occasion de la 21e conférence de Durban, le professeur Jean-Michel Molina est revenu sur les chiffres du déploiement en France de la prophylaxie pré-exposition.

Depuis l’annonce de la recommandation temporaire d’utilisation, plus de 90 cliniques ont ouvert, initiallement sur les sites de l’essai IPERGAY (Paris, Lyon, Nice, Lille, Nantes).

Aujourd’hui, 1077 personnes sont sous PrepPrep Prophylaxie Pré-Exposition. La PrEP est une stratégie qui permet à une personne séronégative exposée au VIH d'éliminer le risque d'infection, en prenant, de manière continue ou «à la demande», un traitement anti-rétroviral à base de Truvada®. 
Voir la définition
, suivies par 273 praticiens. Le Truvada® peut être prescrit par les spécialistes hospitaliers du VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
et aussi par les CEGIDDCeGIDD Centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD) des infections par les virus de l'immunodéficience humaine, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles. Ces centres remplacent les Centres de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) depuis le 1er janvier 2016.
Voir la définition
. L’ARV est disponible dans les pharmacies privées et hospitalières.

Le nombre de personnes touchées varie fortement selon les régions: Plus de 500 en Île-de-France, plus d’une centaine en PACA et Auvergne Rhône-Alpes, et plus d’une dizaine en Hauts-de-France, Grand-Est, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine et Occitanie.

En ce qui concerne l’utilisateur type de l’année 2016, c’est un homme ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSHHSH Homme ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes. 
Voir la définition
) (96,4% des patients), français (87%), de 38 ans en moyenne (Les utilisateurs ont de 30 à 44 ans). Seules 6 femmes et 3 personnes trans sont actuellement suivies pour une utilisation de Prep.

Près de 12% des participants avaient eu recours au traitement post-exposition dans l’année qui précédait, 30% d’entre eux ont eu une infection sexuellement transmissible dans les 12 derniers mois et 20,8% ont déclaré un usage de drogues psychoactives. La plupart suivent un schéma de Prep «à la demande», soit 65,2%.