Turning the tide together est le slogan d'AIDS 2012, la 19e Conférence internationale sur le sida , qui a lieu à Washington du 22 au 27 juillet. Pour le Dr Anthony Fauci, directeur du NIAID (National institute of allergy and infectious diseases), «nous commençons à réaliser qu'il est possible de réellement agir sur l'infection et de changer la trajectoire de la pandémie».

Des traitements antirétroviraux (ARV) efficaces permettant aux personnes vivant avec le VIH de «rester relativement en bonne santé» et, sous certaines conditions, prévenant la transmission du VIH de la mère à l'enfant comme sa transmission sexuelle. Des résultats encourageants pour un candidat vaccin. Une recherche qui «se porte bien». Le Dr Fauci souligne que «pour mettre en oeuvre des programmes de prévention, de traitements et de soins, nous devons nous assurer que nous donnons la priorité aux plus importants» mais estime que «mettre fin à la pandémie du sida est envisageable et permettra d'obtenir la première génération libérée de la menace d'une infection depuis l'émergence du virus».

> Sida: la fin de la pandémie est en vue estime un éminent virologue américain . - Libération, 15 juillet 2012

Le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l'ANRS (Agence nationale de recherches sur le sida et les hépatites virales), est moins optimiste.

Selon lui, la prévention materno-foetale est certes efficace mais demande encore des efforts dans bien des pays. Sans oublier qu'«il ne s'agit pas que d'un problème médical. Il y a des enjeux sociaux, et en particulier de discrimination des personnes séropositives». La prise d'un traitement ARV par des personnes séronégatives pour éviter la transmission est possible mais est-elle envisageable au long cours? Et qu'en est-il des effets secondaires des médicaments ? Les PvVIH (Personnes vivant avec le VIH) correctement traitées ont peu de risque de transmettre le VIH mais, sur 35 millions de personnes VIH+ dans le monde, seules 6,5 millions ont accès aux ARV. Et 75% de ces personnes ignorent leur séropositivité. Il s'agit d'abord de les dépister. La recherche vaccinale avance mais reste très loin d'un résultat suffisant. De plus, avancer dans tous ces domaines nécessite des moyens.

> Non, la fin de la pandémie de sida n'est pas en vue / A. Jeanblanc. - Le Point, 16 juillet 2012