Don du sang : Protéger sans discriminer

Alors que des associations homosexuelles dénoncent cette interdiction, les chercheurs ont essayé d’estimer l’impact des donneurs HSH sur le risque résiduel de transmission du VIH par transfusion en France. Il apparaît que ce risque résiduel attribué aux HSH, dans la situation actuelle, serait entre 45 fois et 125 fois plus élevé que chez les non HSH. Comment appliquer le principe de précaution sans créer de sentiment de stigmatisation ?

Lorem venenatis, accumsan commodo eleifend felis luctus non fringilla