William Lowenstein

William Lowenstein

SOS Addictions

Médecin interniste, addictologue, président de SOS Addictions

Ses publications (4)

Cannabis : 84% des français jugent inefficace la législation actuelle

Dans un sondage réalisé à la demande de SOS-Addictions, du LIEPP de Sciences Po et du Cnam, 84% des français jugent inefficace la législation interdisant le cannabis pour limiter la consommation et le trafic. Ces chiffres ont été présentés à l’occasion du colloque du 10 octobre 2016 intitulé «Légalisation du cannabis: l’Europe est-elle condamnée à l’impasse», organisé au Sénat avec Esther Benbassa, sénatrice EELV.

Réduction des risques: volume mort et filtration, état des lieux

Dans les années 1980, la réduction des risques (RdR) est née en réponse aux risques de transmission du VIH/sida chez les usagers héroïnomanes: sa conception doit aujourd’hui être largement renouvelée. En effet, l’évolution des pratiques des usagers de drogues, celle des produits consommés et des connaissances scientifiques imposent de revoir la nature des outils de RdR distribués pour en améliorer la qualité et l’efficacité. Il s’agit de prendre en compte les risques d’infection par le virus de l’hépatite C, mais aussi les risques infectieux liés aux bactéries, aux champignons, dont les levures, ou encore ceux liés aux excipients présents dans des médicaments injectés.

Approches pharmacodynamiques dans les troubles liés à l’usage de cocaïne

Aucun traitement pharmacologique n’a d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour le trouble lié à l’usage de cocaïne, quelle que soit son intensité. Différentes approches pharmacologiques sont utilisées en regard des données actuelles de la littérature. Il existe notamment l’approche cinétique via l’immunothérapie (vaccins, anticorps monoclonaux) en cours d’étude chez l’homme que nous ne traiterons pas dans cet article. En pratique clinique, l’approche est pharmacodynamique, à savoir l’utilisation d’agents pharmacologiques ayant une action sur différents types de récepteurs/transporteurs cérébraux.