Hépatite — Un nouveau cadre de recommandations pour la co-infection VIH/VHC

C’est une première dans l’histoire de la co-infection VIH/VHC : Quatre sociétés savantes, la Société Française Nationale de Médecine Interne (SNSMI), la Société Française de Lutte contre le Sida (SFLS), l’Association Française pour l’Etude du Foie (AFEF), et la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF), ont, via un comité d’organisation et un comité de relecture, rédigé un cadre de recommandations très précis sur «l’utilisation des inhibiteurs de protéases de première génération du VHC chez les patients co-infectés de génotype 1» (PDF, 606Ko).

La méthodologie générale était de savoir si les recommandations émises par l’ASEF sur les trithérapies du VHC chez le mono-infecté VHC publiées en avril 2011 puis actualisées en novembre 2011 avaient besoin d’être modifiées, adaptées, précisées dans le cadre de la co-infection. Du coup, cette adaptation reprend le questionnement et le découpage des recommandations émises dans la mono-infection: Qui traiter? Quelle surveillance virologique du traitement par trithérapie? Quelle gestion des effets indésirables? Quelle gestion des interactions médicamenteuses particulièrement adaptée à la question de la co-infection? Quel accompagnement spécifique des patients co-infectés? Quelles sont les perspectives d’avenir?

Le travail a été grandement favorisé par l’analyse des études disponibles, y compris sous forme d’abstracts, depuis les recommandations de la mono-infection et par une journée scientifique organisée par les quatre sociétés savantes qui s’est déroulée le 29 novembre 2012 à Paris. C’est à l’issue de cette journée du 29 novembre que le comité scientifique a élaboré la première mouture des propositions qui ont été ensuite retravaillées en fonction de l’actualité CROI 2013.

A noter, dans le contexte actuel de la suspicion permanente de conflit d’intérêt, que ce travail imposant a été réalisé sans aucun soutien de l’industrie pharmaceutique, et que les experts relecteurs ont précisé en annexe leur lien d’intérêt.

Les élements de ce document important seront probablement retrouvés dans les recommandations du groupe d’Experts mandaté par l’ANRS et le Conseil National du Sida (rapport d’experts dirigé par Philippe Morlat, en cours d’élaboration).

> Téléchargez le document : L’utilisation des inhibiteurs de protéase de VHC de première génération chez les patients co-infectés par le VIH et le VHC, de genotype 1. (PDF, 606Ko)

Notes

Gilles Pialoux est Membre du Comité d’Organisation de la Conférence et des Recommandations.

odio Donec tempus id, dolor Donec quis,