Documents — Deux synthèses du réseau Esther

ESTHER publie deux  documents d´expertise, disponibles en ligne, consacrés l´un à l´allaitement protégé et l´autre au monitoring biologique de l’infection à VIH dans les pays à faibles ressources.

– Transmission du VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
-1 de la mère à l’enfant : vers un allaitement sécurisé par les antirétroviraux ?

Cette synthèse présente et analyse deux stratégies de prévention de la transmission du VIH-1 de la mère à l’enfant lors de l’allaitement : poursuite du traitement antirétroviral chez la mère pour la durée de l’allaitement ou administration à l’enfant d’un traitement antirétroviral selon une approche de type prophylaxie post-exposition.

– Monitoring biologique de l’infection à VIH pour les pays à ressources limitées en 2008
Ce guide, destiné tant aux professionnels de santé qu’aux décideurs chargés des achats de matériel, effectue un état des lieux et une analyse critique des techniques disponibles mises à disposition dans les pays du sud, dans trois domaines de suivi de l’infection à VIH : la mesure du taux de lymphocytes T CD4+ ; la mesure de la charge viraleCharge virale La charge virale plasmatique est le nombre de particules virales contenues dans un échantillon de sang ou autre contenant (salive, LCR, sperme..). Pour le VIH, la charge virale est utilisée comme marqueur afin de suivre la progression de la maladie et mesurer l’efficacité des traitements. Le niveau de charge virale, mais plus encore le taux de CD4, participent à la décision de traitement par les antirétroviraux.
Voir la définition
plasmatique et son utilisation en pratique clinique ; le diagnostic précoce chez l’enfant né de mère infectée par le VIH-1.