Il a accepté de répondre à nos questions sur l'intérêt de cette cohorte, en particulier quand les annonces concernant la guérison, le «Cure», ne sont pas particulièrement emballantes. 

Les contrôleurs post-traitements sont définis comme des personnes infectées par le VIH -1 ayant connu une rémission virologique fonctionnelle durable pendant au moins 12 mois après l'interruption du traitement. Comprendre cette rémission est un objectif majeur dans la stratégie globale de recherche d’une guérison du VIH et une meilleure caractérisation de ce phénomène est importante. Ces nouvelles données de issues de Visconti concernent 23 de ces personnes, suivies à long terme (sur 11,9 ans).

Parmi les contrôleurs post-traitements, un tiers présentait une virémie intermittente après l'interruption du traitement. En revanche, celles et ceux qui avaient un meilleur contrôle de la réplication virale ont conservé leur statut tout au long du suivi et avaient des niveaux d'inflammation proches de la normale.

Les patients qui avaient connu des épisodes de virémie intermittente étaient plus susceptibles que les autres de devoir reprendre un traitement (5/7 contre 0/16 respectivement): Cinq personnes (22%) ont repris un traitement ARV après environ 8 ans sans traitement: Quatre à cause d’échec virologique et une à cause d’un cancer non-classant sida .

Bibliographie

Intermittent viremia after treatment interruption increased risk of ART resumption in post-treatment HIV-1 controllers. ANRS VISCONTI study
L. Hocqueloux, V. Monceaux, V. Avettand-Fènoël, S. Orr, F. Boufassa, O. Lambotte, T., P. Miailhes, D. Salmon, C. Lascoux-Combes, A. Lafeuillade, L. Meyer, M. Müller-Trutwin, C., A., ANRS VISCONTI Study