En France, la Prep (prophylaxie pré-exposition) n’est pas encore disponible pour cette usage, mais un groupe de travail de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) vient de rendre un avis positif dans ce sens: La dernière réunion du Comité scientifique spécialisé temporaire s’est achevée le 29 octobre 2015  par un accord sur le principe de la prophylaxie pré-exposition (Prep). Ce dossier, en examen depuis octobre 2013, devrait donc bientôt recevoir sa recommandation temporaire d’utilisation ( RTU ).

Pour les signataires de la lettre envoyée ce lundi 16 novembre 2015 aux pouvoirs publics (et publiée ci-dessous), «il est URGENT d’AGIR et de mettre la PrEP à disposition, prise en charge par l’assurance maladie et à un prix abordable pour les individus et pour la collectivité. Inutile d’attendre le 1er décembre pour annoncer la PrEP. Même quelques semaines sont comptent pour éviter les infections. Nous avons les moyens de les prévenir ... Utilisons‐les dès maintenant!»