Le test à usage unique s'utilise par voie orale et donne des résultats dans 20 à 40 minutes. OraQuick a été approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) en juillet 2012. Le prix est supérieur à ce que le fabriquant avait annoncé, car il prend en compte les frais engendrés par la mise en place de la ligne d'écoute 24h sur 24 imposée par la FDA.

Le test rapide se généralise, que ce soit dans les pays à faibles revenus ou dans de nombreux pays occidentaux où il s'est progressivement intégré aux dispositifs sanitaires existants.

Forte opposition en France

En France, l'autotest a traditionnellement rencontré une forte opposition des professionnels. En plus des problèmes liés au risque plus élevé de résultats inexactes, le moment du dépistage, que le résultat soit positif ou négatif, constituerait pour le personnel soignant un moment-clef pour engager une réflexion avec le patient sur la diminution des risques, pour faciliter le cas échéant son inscription dans le réseau de soins et lui apporter un soutien psychologique avec un counselling adapté.

Les résultats de l'enquête française Webtest1, dont nous reparlerons très bientôt sur Vih.org, indiquent que proposer des autotests sur internet permettrait de faciliter l'accès au dépistage pour les hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes ( HSH ).

Quelle efficacité pour quelle utilisation?

Un article du New York TimesAnother Use for Rapid Home H.I.V. Test: Screening Sexual Partners (en anglais)— revient sur l'une des utilisations possible de ce test : le triage des partenaires sexuels, en particulier chez les HSH. Une option d'utilisation regardée avec prudence, à la fois dans la communauté gay et chez les professionnels de santé.

Selon des essais cliniques conduits par le fabricant, le test permettait de détecter avec succès une infection par le VIH dans 92% des cas. Mais lors d’une étude interprétable selon nos critères européens, réalisée en comparant Oraquick versus la détection par acide nucléique –comparable aux tests de 4e génération–, la sensibilité du test rapide de dépistage était, selon les auteurs, de 80% sur une population de MSM à forte incidence VIH, donc loin des performances annoncées par les fabricants2. Dans une autre étude, Sensitivity of Five Rapid HIV Tests on Oral Fluid or Finger-Stick Whole Blood: A Real-Time Comparison in a Healthcare Setting, cette sensibilité a été évaluée à 86,5%.

La Ministre des Affaires sociales et de la Santé a formulé une double saisine sur le sujet des autotests, pour obtenir l'avis du Conseil national du sida (CNS) et du Comité consultatif national d'éthique (CCNE). Le CNS organise en ce moment-même des auditions pour alimenter sa réflexion.

A voir également

> Un article : Tout sur les tests de dépistage rapide.
> Un entretien : Earvin Magic Johnson, ancien joueur des Lakers, qui vit avec le VIH depuis 1991, interviewé par AP lors de la présentation organisée par Orasure. (en anglais)

[Ajout 17/10/12 : Données sur la sensibilité, la hotline et la saisie du CNS.]

  • 1. Greacen T, Friboulet D, Fugon L, Hefez S, Lorente N, Spire B. Access to and use of unauthorised online HIV self-tests by Internet-using French-speaking men who have sex with men. Sex Transm Infect, 88:368-374, 2012
  • 2. Steckler et al., CROI 2009, Montréal, abstract 990