Trans, population invisibilisée

Le terme «transgenre» désigne toute personne dont l’identité de genre, l’expression ou le comportement est en inadéquation avec son sexe biologique. L’identité de genre diffère donc du sexe de naissance et cela peut s’exprimer dans l’apparence physique par un simple changement de comportement, par des mesures cosmétiques, par l’utilisation d’hormones ou, enfin, par des chirurgies de réassignation sexuelle. D’autres termes sont couramment utilisés comme transsexuel, trans-identitaire, travesti, etc., « Trans » étant celui retenu comme plus consensuel.

Dans la majorité des pays, les statistiques sur les personnes infectées par le VIH se divisent selon deux sexes, hommes et femmes. Dans une telle logique, il est impossible de connaître l’ampleur de l’impact du VIH chez les trans. Peu de pays réalisent un suivi des cas de VIH chez les trans, et il n’existe aucune véritable concertation sur le plan international par rapport à cette question. Comment connaître, alors, la prévalence du VIH dans ces populations et surtout, comment peuvent-elles avoir accès à une prévention pertinente.

felis libero pulvinar porta. commodo Phasellus dictum accumsan eleifend Donec dolor.