A Grenoble, un appel pour voir la fin du sida

A Grenoble, la Société française de lutte contre le sida (SFLS) en congrès appelle à une transformation sociétale pour voir la fin du sida

A l’occasion du 22e congrès de la SFLS qui s’est tenu du 29 septembre au 1er octobre, «Vers des Alpes sans sida en 2030» et le COREVIH Arc Alpin lance un appel pour demander des «mesures politiques systémiques» pour arriver à la VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
/sidaSida Syndrome d’immunodéficience acquise. En anglais, AIDS, acquired immuno-deficiency syndrome.
Voir la définition
en 2030, objectif de la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle.

Avec cet appel, les signataires —17 COREVIHs et 19 associations nationales ou territoriales— veulent «réaffirmer que la fin du sida est un projet de société, qui demande des mesures politiques systémiques» et que «les communes, départements, régions, état français, et union européenne peuvent, chacun de leur niveau, accélérer la réponse contre la pandémie de VIH»

Les associations et institutions de la communauté VIH/sida rappellent également que «dans tous les pays, quel que soit le niveau de revenu national, plus les conditions socio- économiques et environnementales dans lesquelles les personnes vivent sont mauvaises, moins leur santé est bonne».

Pour les signataires, «assurer l’équité entre les personnes, et entre les peuples, est une question de justice sociale et de respect des droits fondamentaux de la personne ; il s’agit par ailleurs de la seule voie pour en finir avec le sida».

Cet appel de Grenoble propose 10 points pour «transformer» la société et la réponse au VIH/sida : 

  1. Penser et évaluer en termes de santé publique toutes les politiques publiques
  2. Travailler avec et pour les populations concernées, y compris les plus pauvres et les plus discriminées
  3. Adopter une politique de protection sociale et d’emploi qui profite à tous.tes tout au long de l’existence
  4. Assurer un accès universel à la santé et aux soins
  5. Défendre les droits de chacun.e et refuser la discrimination et la stigmatisation
  6. Accueillir dignement les personnes fuyant les persécutions ou la misère
  7. Favoriser l’équité territoriale et un environnement salubre
  8. Assurer l’équité et l’éducation dès le départ, y compris dans la santé sexuelle et dans le numérique
  9. Développer des programmes de recherche transversaux et avec les populations concernées
  10. Promouvoir la santé en tant que bien public et renforcer la lutte contre le VIH au niveau mondial

Le texte devait être présenté en personne à Olivier Véran, mais le ministre des Solidarités et de la santé n’a pas fait le déplacement, mais a adressé un message vidéo aux congressistes.

Le texte complet de l’Appel de Grenoble