Vienne 2010 — Une épidémie explosive chez les gays

Mardi 20 juillet, une session était consacrée aux chiffres de l’épidémie chez les gays. À Bangkok, en Thaïlande, où l’homosexualité est légale, comme à Kampala, la capitale de l’Ouganda, où elle est criminalisée, la prévalencePrévalence […]

Mardi 20 juillet, une session était consacrée aux chiffres de l’épidémie chez les gays. À Bangkok, en Thaïlande, où l’homosexualité est légale, comme à Kampala, la capitale de l’Ouganda, où elle est criminalisée, la prévalencePrévalence Nombre de personnes atteintes par une infection ou autre maladie donnée dans une population déterminée.
Voir la définition
du VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
chez les gays est très élevée (près de 30% en 2007 à Bangkok et 14% à Kampala). À Bangkok comme à Kampala, le risque d’être séropositifSéropositif Se dit d’un sujet dont le sérum contient des anticorps spécifiques dirigés contre un agent infectieux (toxo-plasme, rubéole, CMV, VIH, VHB, VHC). Terme employé, en langage courant, pour désigner une personne vivant avec le VIH.
Voir la définition
est associé avec l’âge. Et à Kampala, les gays qui ont subi des agressions homophobes ont cinq fois plus de risques d’être infectés par le VIH que ceux qui n’ont pas subi de violence.

Mettre fin aux discriminations

Pour les experts réunis à Vienne, les choses sont claires: on ne pourra lutter efficacement contre le sidaSida Syndrome d’immunodéficience acquise. En anglais, AIDS, acquired immuno-deficiency syndrome.
Voir la définition
chez les HSHHSH Homme ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes. 
Voir la définition
(hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes) que si l’on met fin aux discriminations qui les affectent. La criminalisation de l’homosexualité, telle qu’elle est pratiquée dans près de 80 pays dans le monde, rend très difficile le travail de prévention, de soutien et de soins auprès de cette population. La même étude révèle des aspects méconnus de la lutte contre le sida: mener des actions de prévention et de soins en direction des gays peut avoir un impact sur l’épidémie dans la population générale.

Le dépistage, encore et toujours

À Sydney, le chercheur Fengyi Jin, s’appuyant sur les résultats de la cohorte HIM, a pu affirmer que malgré les trithérapies, les chiffres de séroconversionSéroconversion Période d'apparition, dans le sang, d'anticorps spécifiques en réponse au virus.
Voir la définition
ne sont pas très différents ente la période pré-trithérapie et la période actuelle. Selon Fengyi Jin, ces chiffres illustrent l’importance de la primo-infectionPrimo-infection Premier contact d’un agent infectieux avec un organisme vivant. La primo-infection est un moment clé du diagnostic et de la prévention car les charges virales VIH observées durant cette période sont extrêmement élevées. C’est une période où la personne infectée par le VIH est très contaminante. Historiquement il a été démontré que ce qui a contribué, dans les années 80, à l’épidémie VIH dans certaines grandes villes américaines comme San Francisco, c’est non seulement les pratiques à risques mais aussi le fait que de nombreuses personnes se trouvaient au même moment au stade de primo-infection.
Voir la définition
dans la poursuite de la dynamique de l’épidémie chez les gays. Les chercheurs ont également souligné que de nombreux gays séropositifs ne connaissaient pas leur statut. D’où l’importance de marteler encore et toujours le même message: dépistez-vous!