Réseau — Casablanca 2010 : Petit tour du web (2)

La 5e Conférence francophone sur le VIH/sida se termine aujourd’hui à Casablanca : idées force et bilan sur le web.

> De nombreux militants et personnalités ont lancé un appel massif à l’adoption de la taxe Robin, comme ici Actions Traitements.

> Deux entretiens publiés sur Fréquence VIH : Lise Pineault de la Coalition Plus présente une solution originale de financement permanent, la taxe Robin ; Jean-Marc Bithoun, président d’Actions Traitements, expose ce que la conférence a apporté aux personnes atteintes.

 > Fort de son expérience à l’international dans le domaine de la téléphonie sanitaire, Sida Info Service crée à Dakar un centre de ressources d’appui technique et logistique sur la relation d’aide à distance en Afrique de l’Ouest et du Centre.

> Casablanca 2010 est une conférence très politique. A lire sur Yagg.

> Un défi politique, une réponse scientifique ambitieuse: l’ANRS publie une somme de travaux de recherche sous le titre « Accès décentralisé au traitement du VIH/sida : Evaluation de l’expérience camerounaise » dans sa collection Sciences sociales et sida. Les 20 contributions constituant le livre démontrent, quelles que soient les faiblesses et les fragilités par ailleurs analysées, que le traitement décentralisé du VIH/sida est faisable et efficace. Ce livre est un pas important dans la connaissance scientifique et pratique sur la prise en charge du VIH/sida au Cameroun et, plus largement, dans les pays du Sud, dans un contexte d’accès décentralisé aux soins.

> L’ANRS présente ses travaux sur Traitement du VIH dans les pays du Sud: où en est-on ? Où va-t-on ?

> Le quotidien marocain Le Matin souligne que la présence de directeurs exécutifs et de présidents de plusieurs organismes est la preuve de l’intérêt qu’ils accordent à cette conférence. Il précise que ce forum scientifique donne l’occasion aux acteurs francophones, qu’ils soient du Nord ou du Sud, d’être plus présents dans les mécanismes de gouvernance de ces organisations.

> Fasozine met en lumière les disparités Nord-Sud, en particulier en matière d’accès aux soins et aux médicaments.

> Qu’il s’agisse de l’avenir des financements de la lutte contre le sida dans un contexte de crise économique mondiale ou de l’accès futur, à un prix abordable, à des médicaments récents protégés par des brevets, 2010 est une année décisive au cours de laquelle des choix politiques devront être faits pour que l’éradication de l’épidémie, une perspective rendue possible par les progrès scientifiques, se concrétise. A lire sur IRINNews.

> La question du financement domine les débats. A lire sur Notre voie.

> Organisé par Bristol Myers Squibb, l’un des rares laboratoires pharmaceutiques présents à la conférence, le symposium « Place des troisièmes lignes de traitement dans les pays du Sud », a été l’occasion d’une passe d’armes entre des militantes d’Act Up-Paris et l’ambassadeur français de la lutte contre le sida, Patrice Debré. Des militantes d’Act Up et des activistes africains ont brandi des posters et des affiches pour dénoncer le manque de volonté politique de la France dans l’aide aux pays du Sud. Sur Yagg et sur Illico.

> La 5e Conférence francophone sur le sida se termine, sur Santé Plus.

> Une dépêche AFP annonce que la conférence a été un franc succès: 1571 participants, 50 pays dont 27 africains, des présentations de qualité.

> La clôture de la conférence: « Je suis impressionné par le leadership dont les pays francophones ont fait preuve », a affirmé Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida. « Ici, à Casablanca, nous avons pu prendre conscience des contributions importantes qu’ils apportent à la riposte au sida. »

> La 6e Conférence francophone sur le VIH aura lieu à Genève au printemps 2012. A lire sur La Tribune de Genève.

>>> Casablanca 2010
Toute l’actualité de Casablanca 2010 est sur Vih.org. Les présentations sont disponibles au téléchargement sur le site officiel de la Conférence, les photos de la conférence sur Vu, le regard de Vih.org.

quis, libero efficitur. libero. felis porta. Donec adipiscing