Test de dépistage rapide — Trois questions sur les TDR

Les tests de dépistage rapide (TDR) sont-ils fiables ?
Les tests de dépistage rapide sont aussi fiables que les tests conventionnels (tests Elisa de 3ème génération) à partir d’un délai de 3 mois suivant la transmission du virus.

Les volontaires de AIDES qui vont pratiquer le dépistage, ne sont pas soumis au secret médical. Qu’en est-il de la confidentialité ?
Chaque volontaire de AIDES suit une formation et s’engage à respecter une obligation de confidentialité et d’anonymat en signant la charte éthique de AIDES. Cette charte précise que tout manquement à cette règle sera sanctionné. Les volontaires de AIDES qui participent à Com’Test sont habilités à pratiquer les TDR et les entretiens accompagnant le test par une formation spécifique abordant largement le volet de la confidentialité ; confidentialité qui est donc équivalente au secret médical.

Les TDR sont largement utilisés dans d’autres pays notamment aux Etats-Unis, comment explique–t-on leur utilisation si progressive en France (dans 4 villes) ?
En effet, les TDR ont été utilisés avec un certain retard en France. En revanche à l’étranger, le dépistage communautaire est peu développé et la France est à la pointe en ce qui concerne l’offre de dépistage non médicalisé. L’utilisation des TDR est progressive dans ce cadre car la stratégie de dépistage doit être évaluée selon un mode dit de recherche/action.

mi, Praesent felis ut ipsum venenatis, velit, ut ipsum id