Dépistage communautaire — L’étude ANRS – Com’Test

L’étude ANRS – Com’Test est une étude visant à évaluer la faisabilité d’un dépistage du VIH/Sida communautaire, non médicalisé, réalisé par l’association AIDES auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH) de plus de 18 ans.

Une offre de dépistage alternative pour les HSH

Un test de dépistage rapide du VIH accompagné de conseils approfondis et adaptés en matière de prévention (counseling, pratiqué avant et après le test comme le stipule la loi sur le dépistage), est réalisé par des volontaires de AIDES dans les locaux de l’association. Ces volontaires sont habilités par une formation validante à manipuler et interpréter les TDR et à réaliser le counseling.

En cas de TDR positif, un test conventionnel de dépistage du VIH doit être réalisé pour confirmer ce résultat. Un soutien et un accompagnement dans cette démarche de confirmation seront proposés ainsi qu’un accompagnement vers les soins spécialisés le cas échéant.

Cette offre de dépistage s’inscrit dans le cadre d’une recherche biomédicale

La recherche tente de répondre aux questions suivantes : cette offre de dépistage est-elle acceptée par les HSH ? Répond-elle à un besoin ? Cette offre est-elle acceptée par les volontaires associatifs ? Est-elle réalisable par les volontaires associatifs ? Pour cela des informations sont recueillies à l’aide de questionnaires proposés aux personnes qui se font dépister et aux personnes qui réalisent le dépistage communautaire.

La recherche vise également à évaluer l’impact de ce dépistage sur les pratiques sexuelles à risque de transmission du VIH et sur la prévention. Pour cela un suivi sera proposé aux personnes dépistées. Le dépistage est indissociable de la recherche. Cette étude, prévue pour une durée de 12 mois environ selon les sites, démarre en novembre 2008 à Montpellier. Elle sera ensuite mise en œuvre à Lille (février 2009), Bordeaux (mars 2009) et Paris (juin – juillet 2009).

amet, ipsum libero ut mattis adipiscing ut ipsum libero.