«Faisons de Paris la ville de l'amour sans sida»

Cette opération, «Faisons de Paris la ville de l'amour sans sida», est une première étape dans un projet de mise en avant de la prévention combinée et des populations les plus exposées :  Hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, personnes Trans, personnes d'Afrique sub-Saharienne. La campagne d’affichage est financée par le MAC AIDS Fund et par la Ville de Paris. Paris est particulièrement concernée par le VIH, puisque la ville rassemble 20% des personnes vivant avec le VIH, pour 3% de la population française. Et cette épidémie est concentrée dans deux populations particulièrement exposées: les hommes gays ou ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes ( HSH ) et les personnes nées à l’étranger, dans les pays de fortes prévalences.

Les visuels représentent trois HSH, une femme trans, ainsi qu'un homme et une femme originaires d'Afrique. Chaque portrait est présenté avec une stratégie de prévention: PreP , test de dépistage VIH —auto-test, test classique, test répété—, traitement antirétroviral des personnes vivant avec VIH pour le Tasp et préservatif. Le tout sur «Un millier d’affiches pendant quatre semaines», explique Bernard Jomier, maire adjoint de la capitale en charge de la santé, dans Libération daté du 23 juin.

Parallèlement à cette opération, l’ANRS lance annonce le démarrage de son étude PREVENIR (Prévention du VIH en Ile-de- France) pour évalue scientifiquement l'impact et aussi les limites possibles de ces nouvelles approches de prévention, qui incluent notamment la Prep.