Carte des CeGIDD en Île-de-France

Les missions de ces nouvelles structures sont les suivantes :

  • La prévention, le dépistage et le diagnostic de l'infection par les virus de l'immunodéficience humaine et des hépatites ainsi que l'accompagnement dans la recherche de soins appropriés ;
  • La prévention, le dépistage, le diagnostic et le traitement ambulatoire des infections sexuellement transmissibles ;
  • La prévention des autres risques liés à la sexualité dans une approche globale de santé sexuelle, notamment par la prescription de contraception

Un dispositif prévu par la Loi de financement de la sécurité sociale 2015 (LFSS 2015)

L’article 47 de la loi n° 2014-1554 du 22 décembre 2014 de financement de la sécurité sociale pour 2015 (LFSS 2015) prévoit la création à compter du 1er janvier 2016 des Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic (CeGIDD). La mise en place des CeGIDD procède d’une habilitation du Directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS).

La réforme a pour objectif essentiel d’accroitre l’accessibilité et la qualité de l’offre de prévention et de dépistage, notamment des personnes les plus vulnérables et les plus éloignées de cette offre, et de mieux garantir la continuité du parcours de soins. Elle constitue également une mesure de simplification du régime juridique et financier, et permet de faciliter le pilotage et le suivi du dispositif, l’ensemble des dépenses relatives aux activités des CeGIDD étant prises en charge sur le Fonds d’Intervention régional (FIR).

A lire également

CeGIDD : une réforme des centres de dépistage, Séronet.