C’est du moins ce qu’a observé, sur un groupe restreint de 83 hommes, ne souffrant pas toutefois d’alcoolisme, le Pr Michael Irwig1 de la George Washington University Medical Center, alors qu’il étudiait les effets indésirables de ce médicament sur la sexualité (baisse de la libido, troubles de l’érection et de l’éjaculation).

  • 1. Irwig MS. Decreased alcohol consumption among former male users of finasteride with persistent sexual side effects: a preliminary report. Alcohol Clin Exp Res 2013 Jun 13.