Concours — Lancement de VIH Pocket Films

Une idée en tête, un portable à la main. C’est à partir de cette combinaison que le Crips Île-de-France, Sidaction et le Forum des images lancent un concours, ouvert à tous, VIH Pocket Films pour sensibiliser le public à l’épidémie de VIH/sida.

Pour participer, c’est simple: il s’agit de tourner un film à l’aide d’un téléphone portable sur les enjeux actuels de la lutte contre le sida (la prévention, le dépistage, le traitement, la lutte contre les discriminations et la solidarité) et de le mettre en ligne sur le site www.vih-pocket-films.org (à partir du 1er décembre). Les films seront hébergés sur la plateforme Dailymotion.

Ce concours s’inscrit dans la programmation de la Journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre. Les films peuvent être proposés jusqu’au 31 mars 2010. La remise des prix aux lauréats aura lieu en juin 2010 dans le cadre du Festival Pocket Films, avec une projection en avant-première des films sélectionnés.

Le but du concours est de mobiliser le grand public, de favoriser l’émergence d’un discours citoyen sur le VIH et de valoriser les nouvelles technologies comme vecteurs d’information et de prévention. Pour Antonio Ugidos, directeur du Crips Île-de-France, il faut donner la parole aux citoyens. «Nous pensons que la prévention passe par l’émotion. C’est l’art au service de la prévention», explique-t-il.

Un film tourné avec son téléphone portable a été projeté durant la conférence de presse comme exemple de ce que les gens peuvent faire dans le concours. «C’est la première fois que j’utilise mon portable pour tourner une vidéo, explique-t-il. Il s’agit d’un petit outil, mais ce qui m’a marqué c’est la facilité et le côté pratique de la chose.»

De nouveaux messages

Pour le directeur général de Sidaction, Bertrand Audoin, le concours est une façon de faire de la prévention en utilisant des méthodes participatives et interactives: «La prévention est un éternel recommencement. Dans ce concours, les gens vont réfléchir à des sujets liés au VIH et produire leurs propres discours. Ce sont des personnes qui ne font pas partie d’associations. Elles vont porter de nouveaux messages et nous inspirer.»

D’après Laurence Herszberg, la directrice générale du Forum des Images, la culture a aussi une responsabilité envers la société et la jeunesse: «En plus de l’aspect culturel, il y avait une aspiration citoyenne des jeunes pour s’exprimer dans les autres éditions du Festival Pocket Films Le côté social et critique des films tournés dès 2005 a interpellé les organisateurs, motivant le Forum à participer à cette nouvelle initiative.

Deux catégories pour concourir

Le concours est divisé en deux catégories, moins de 18 ans et plus de 18 ans. Les films peuvent être réalisés individuellement ou en groupe. Les critères de sélection seront l’originalité, la qualité et la pertinence de la réalisation au regard du thème du concours. Deux prix seront décernés : celui du public, grâce au vote des internautes, du 1er au 15 juin 2010, et celui du jury, qui va sélectionner 10 films à partir des 100 films de la compétition officielle.

Les 10 lauréats sélectionnés par le jury et les deux lauréats du vote du public recevront chacun une camera vidéo. Ces films sont destinés à être largement diffusés auprès du grand public sur internet et utilisés par les acteurs de la lutte contre le sida comme support à leurs actions d’information et de prévention.

L’expérience du Crips

Ce n’est pas la première expérience du Crips en ce qui concerne la production de films. L’association a organisé ses premiers concours de courts métrages «Un séropositif dans la ville» et «3000 scénarios contre un virus» dans les années 1990. Les 31 courts-métrages réalisés avaient été diffusés sur toutes les chaînes de télévision françaises, et dans des festivals nationaux et internationaux. Quelques années plus tard, d’autres concours du Crips ont abordé la question de la drogue et de la lutte contre les discriminations.

Pour mobiliser les jeunes et le grand public , 50 000 affiches et 1 500 000 tracts seront distribués dans les établissements scolaires, les associations de lutte contre le VIH/sida, les bibliothèques, médiathèques, l’ensemble des lieux d’accueil et dispositifs pour les jeunes. .

> Plus d’informations sur le site du concours : VIH pocket films.

justo vulputate, Donec Lorem at nunc id pulvinar dapibus porta. mattis