Supports d'information — Mieux gérer son traitement: un livret et une affiche pour les PvVIH

Même si le traitement antirétroviral (ARV) s’est simplifié au cours des années, le prendre tous les jours, gérer ses effets secondaires reste difficile. L’association Actif Santé met en ligne deux outils pour aider les personnes vivant avec le VIH (PvVIH) au quotidien. 

Un aide-mémoire pour dialoguer avec son médecin

Ce memento pratique fournit les informations essentielles sur les antirétroviraux identifiées par le réseau des PvVIH d’Actif Santé. Ce guide de poche sur les ARV commence par rappeler le rôle et l’importance des deux examens de suivi du traitement ARV: le taux de lymphocytes TCD4+ et la charge viraleCharge virale La charge virale plasmatique est le nombre de particules virales contenues dans un échantillon de sang ou autre contenant (salive, LCR, sperme..). Pour le VIH, la charge virale est utilisée comme marqueur afin de suivre la progression de la maladie et mesurer l’efficacité des traitements. Le niveau de charge virale, mais plus encore le taux de CD4, participent à la décision de traitement par les antirétroviraux.
Voir la définition
plasmatique. Il rassemble ensuite 26 fiches médicaments, classées par ordre alphabétique des noms commerciaux. Pour chaque médicament, sont précisés: la galénique, illustrée d’une photo; la posologie (nombre de comprimés ou de gélules à prendre par jour et leur répartition dans la journée); les éventuelles précautions d’emploi (au cours d’un repas ou non, conservation au réfrigérateur…); la composition, spécifiant le nom générique de la ou des molécules en cause; les médicaments dont l’association est contre-indiquée; les principaux effets indésirables et la surveillance qu’ils nécessitent.

La personne est invitée à s’en servir lors de la consultation médicale et à y noter ses observations. 

> Les médicaments antirétroviraux (pdf, 684Ko) / J.-M. Dariosecq; Actif Santé, France. – Décembre 2011. – 39 p.

Une affiche pour visualiser les ARV et leur mode d’action

Clair et synthétique, ce poster permet d’appréhender d’un coup d’oeil les différentes classes d’antirétroviraux ainsi que le moment du cycle de réplication du VIHVIH Virus de l’immunodéficience humaine. En anglais : HIV (Human Immunodeficiency Virus). Isolé en 1983 à l’institut pasteur de paris; découverte récemment (2008) récompensée par le prix Nobel de médecine décerné à Luc montagnier et à Françoise Barré-Sinoussi.
Voir la définition
où elles interviennent. Ce support peut en outre être aisément utilisé lors de formations. 

> Les antirétroviraux, affiche (pdf, 624Ko) / Actif Santé, France. – 2011