Effets indésirables — Du côté des antirétroviraux

La revue Prescrire de juin (Vol. 29, n° 308) apporte des précisions à propos de deux antirétroviraux, l’éfavirenz et le maraviroc.

La revue Prescrire de juin (Vol. 29, n° 308) apporte des précisions à propos de deux antirétroviraux, l’éfavirenz et le maraviroc.

 

Efavirenz (Sustiva®), RCP modifié:

Cet analogue non nucléosidique est à éviter pendant la grossesse. Chez les femmes en âge de procréer, il est désormais recommandé de poursuivre la contraception pendant 12 semaines après l’arrêt du médicament, en raison de sa longue demi-vie.

 

Maraviroc (Celsentri®): attentions aux effets secondaires et aux interactions.

Ce premier inhibiteur de CCR5 a obtenu son AMM après des études montrant son efficacité à 48 semaines. les données à plus long terme laissent craindre des risques d’atteintes hépatiques et cardiovasculaires. De plus, métabolisé par le cytochrome P450, il expose à de nombreuses interactions, chez des patients prenant souvent d’autres médicaments.

 

venenatis ultricies mi, ut leo. ut velit, dolor. pulvinar ut elit. mattis