Bons résultats de l’essai de phase I d’un vaccin muqueux

L’essai de phase I, mené par l’équipe du Dr Bomsel1Le Dr Irène Bomsel est directrice de recherche au CNRS, Institut Cochin, Université Paris Descartes, CNRS UMR8104 et Inserm U1016 auprès de 24 femmes séronégatives, confirme l’innocuité et l’immunogénicité d’un vaccin anti-VIH, dénommé MYM V101, dirigé contre l’antigène viral Gp41 et ciblant les muqueuses.

Vaccin HPV: pour les hommes aussi ?

Le virus HPV (Human Papillomavirus) est responsable du cancer du col utérin et de l’anus. Plusieurs pays européens ont mis en place des protocoles nationaux de vaccination, ciblant pour la plupart la population féminine entre 11 et 17 ans. L’une des grandes questions actuelle est l’efficacité du vaccin quadrivalent chez les garçons et notamment les homosexuels.

Le vaccin contre le VHB et les épisodes démyélinisants du système nerveux central : ce que nous disent les études

Bien que la dernière étude cas-témoin issue de la cohorte Kidsep (enfants atteints de sclérose en plaques) rapporte des résultats rassurants sur l’innocuité du vaccin contre le virus de l’hépatite B (VHB), certains médias l’ont utilisée pour alimenter la polémique sur le lien entre vaccination anti-VHB et développement d’affections démyélinisantes (qui détruisent la gaine de myéline qui entoure les fibres nerveuses) comme la sclérose en plaques et le syndrome de Guillain-Barré. On retrouve des traces de cette polémique déjà ancienne dans tous les programmes de vaccination en France, mais particulièrement dans la très singulière couverture vaccinale contre le VHB en France.